Les 10 meilleurs road movies

par Patrick Robert le 2 décembre 2016

Puisque la route procure un sentiment grisant de liberté, il n’est pas étonnant qu’elle ait inspiré son lot de cinéastes, et ces dix road movies, parmi les meilleurs jamais réalisés, réussiront à vous faire voyager, tout en restant confortablement assis dans votre salon.

 

Kalifornia

Gramercy Pictures

Le covoiturage n’est pas toujours une bonne idée, comme l’apprendra à ses dépens Brian Kessler, un auteur visitant les sites des meurtres les plus sordides des États-Unis qui, pour sauver un peu d’argent, embarquera sans le savoir un véritable tueur en série, joué par un Brad Pitt complètement redneck et rebutant.

 

Voyages tous risques (v.o. : Plane, Trains and Automobiles)

Paramount Pictures

Grâce au duo John Candy et Steve Martin, John Hugues livre la plus adulte de ses comédies, alors qu’un vendeur itinérant vulgaire, mais sympathique et un riche publiciste un peu snob devront partager à peu près tous les moyens de transport existants dans l’espoir de rentrer à la maison à temps pour Thanksgiving.

 

À la dérive (v.o. : Sideways)

Fox Searchlight Pictures

Rendant hommage aux plaisirs de la vie, ce long-métrage épicurien met en vedette un acteur de seconde zone sur le point de se marier qui se lance sur la route des vins en compagnie de son ami dépressif, engloutissant les kilomètres et les bonnes bouteilles avec en toile de fond les paysages idylliques de la Californie.

 

L’Auto-stoppeur (v.o. : The Hitcher)

TriStar Pictures

Tandis qu’il traverse le désert du Texas pour livrer une voiture à San Diego, Jim sera confronté à un auto-stoppeur dérangé qui a fait de cette région isolée son terrain de jeu mortel. Bien que Sean Bean ne soit pas mauvais dans le remake, il ne réussit pas à nous glacer le sang comme Rutger Hauer dans l’original de 1986.

 

Une histoire vraie (v.o. : The Straight Story)

Buena Vista Pictures

Alvin ne possède ni voiture ni permis, mais lorsque son frère, à qui il n’a pas parlé depuis dix ans, est victime d’un infarctus, ce dernier est tellement déterminé à le visiter qu’il se tapera les 536 kilomètres séparant le Wisconsin de l’Iowa au volant d’une tondeuse à gazon, dans ce road movie pas comme les autres de David Lynch.

 

Easy Rider

Columbia Pictures

Avec de jeunes Peter Fonda et Dennis Hopper dans les rôles principaux, Easy Rider nous fait voyager sur les autoroutes des États-Unis, mais aussi à travers le temps, en 1969 plus précisément, alors que deux marginaux épris de liberté enfourchent leur moto pour une virée remplie de sexe, de drogue, et bien sûr, de rock’n’roll. 

 

Paris, Texas

20th Century Fox

Apprenant que son frère, dont il est sans nouvelles depuis quatre ans, se trouve dans un patelin perdu du Texas, Walt quitte Los Angeles et va le chercher, profitant des longues heures de voiture sur la route pour tenter de renouer avec lui, dans ce chef d’œuvre de Wim Wenders multipliant les images magnifiques au son de la guitare de Ry Cooder. 

 

Carnet de voyage (v.o. : Diarios de motocicleta)

Buena Vista International

Aussi poétique qu’historique, Carnet de voyage retrace l’ambitieuse expédition de deux étudiants en médecine, Alberto Granado et Ernesto Guevara (le futur Che), qui, à bord d’une vieille moto déglinguée, traverseront l’Amérique latine au complet, du Sud au Nord, se découvrant en chemin un amour profond pour ce continent, et sa population.

 

Little Miss Sunshine

Fox Searchlight Pictures

Dans ce long-métrage profondément humain et attachant, l’une des familles les plus dysfonctionnelles du cinéma, les Hoover, s’entasseront dans une fourgonnette et feront face à mille obstacles entre Albuquerque et la Californie afin qu’Olive, leur jeune fille grassouillette, puisse participer à un concours de beauté juvénile.

 

Thelma et Louise (v.o. : Thelma & Louise)

Metro-Goldwyn-Mayer

À cause de sa finale, qu’on peut difficilement qualifier d’hollywoodienne, Thelma et Louise a failli ne jamais voir le jour. Pourtant, avec cette puissante histoire d’amitié se développant au gré de la route entre deux femmes ordinaires, Ridley Scott signe non seulement le meilleur road movie, mais aussi l'un des plus grands classiques du cinéma.