Les 10 meilleurs rôles de David Bowie au cinéma

par Patrick Robert le 13 janvier 2016
Labyrinthe (v.o. : Labyrinth) avec David Bowie

S’il a surtout laissé sa marque dans le monde de la musique, David Bowie, un artiste multidisciplinaire accompli, a également touché à plusieurs autres médiums, dont la peinture, le théâtre, et le cinéma. Afin de rendre hommage à ce monument qui vient de nous quitter, voici ses 10 meilleurs rôles au grand écran.

 

Absolute Beginners

Absolute Beginners

Crédit photo: Virgin Films

 

Malgré l’échec commercial d’Absolute Beginners, une comédie musicale décrivant l’arrivée du rock’n’roll dans le Londres de la fin des années 1950, David Bowie a confié en entrevue que le personnage du très cynique publicitaire Vendice Partners qu’il interprète dans le film de Julien Temple fût l’un de ses rôles préférés.

 

La Dernière Tentation du Christ (v.o. : The Last Temptation of Christ)

La Dernière Tentation du Christ (v.o. : The Last Temptation of Christ)

Crédit photo: Universal Pictures

 

Étonnamment, sans être un acteur de métier, David Bowie a travaillé avec les plus grands réalisateurs, dont Martin Scorsese. À l’origine, c’est Sting qui devait jouer Ponce Pilate dans cette version très controversée de la vie de Jésus, mais c’est finalement Bowie qui se lavera les mains dans La Dernière Tentation du Christ.

 

Basquiat

Basquiat

Crédit photo: Miramax Films

 

David Bowie a personnellement connu Andy Warhol, et lui a d’ailleurs composé une chanson sur l’album « Hunky Dory ». Au-delà de la simple ressemblance physique, cette amitié l’a sûrement aidé pour incarner le roi du Pop Art dans Basquiat, un film biographique portant sur la carrière du peintre américain Jean-Michel Basquiat.

 

Zoolander

Zoolander

Crédit photo: Paramount Pictures

 

Parmi toutes les personnalités faisant une brève apparition dans Zoolander, la plus amusante est sans doute David Bowie qui, dans son propre rôle d’icône de la mode et auteur de la chanson « Fashion », s’improvise arbitre d’un « walk off », un genre de défilé improvisé, opposant les mannequins Hansel et Derek Zoolander.

 

Labyrinthe (v.o. : Labyrinth)

Labyrinthe (v.o. : Labyrinth)

Crédit photo: TriStar Pictures

 

Partageant la vedette avec une toute jeune Jennifer Connelly et une légion de marionnettes délirantes signées par Jim Henson, le créateur des Muppets, Bowie est indissociable du monde fantastique de Labyrinthe, puisqu’en plus d’interpréter Jareth, le roi des Goblins, il signe aussi toutes les chansons de la trame sonore.

 

Twin Peaks : Feu marche avec moi (v.o. : Twin Peaks: Fire Walk With Me)

Twin Peaks : Feu marche avec moi (v.o. : Twin Peaks: Fire Walk With Me)

Crédit photo: New Line Cinema

 

Dans ce long-métrage de David Lynch ne manquant pourtant pas de moments étranges, David Bowie participe à l’une des scènes les plus bizarres avec son rôle de Phillip Jeffries, un agent du FBI disparu sans laisser de traces deux ans auparavant, et qui refait surface dans des circonstances tout aussi mystérieuses.

 

Le Prestige (v.o. : The Prestige)

Le Prestige (v.o. : The Prestige)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Pour ce film relatant la rivalité malsaine entre deux magiciens, Christopher Nolan a eu la géniale idée de confier le rôle de Nikola Tesla, un homme dont les inventions scientifiques étaient tellement en avance sur son temps que certains lui ont donné des origines extraterrestres, à David Bowie, un autre visionnaire avant-gardiste.

 

Merry Christmas Mr. Lawrence (v.o. : Furyo)

Merry Christmas Mr. Lawrence (v.o. : Furyo)

Crédit photo: Universal Pictures

 

Bowie joue le major Jack Celliers dans Merry Christmas Mr. Lawrence, un film racontant les traitements cruels que faisaient subir les Japonais à leurs prisonniers durant la Seconde Guerre mondiale, et livre au passage ce que les critiques de cinéma ont qualifié de meilleure performance dramatique de sa carrière.

 

Les Prédateurs (v.o. : The Hunger)

Les Prédateurs (v.o. : The Hunger)

Crédit photo: Metro-Goldwyn-Mayer

 

Formant un inoubliable duo avec la grande Catherine Deneuve, David Bowie vieillit littéralement sous nos yeux dans Les Prédateurs, un film culte du réalisateur Tony Scott mélangeant horreur et érotisme dans lequel le chanteur interprète John Blaylock, un séduisant vampire atteint d’une maladie dégénérative incurable.

 

L’Homme qui venait d’ailleurs (v.o. : The Man Who Fell to Earth)

L’Homme qui venait d’ailleurs (v.o. : The Man Who Fell to Earth)

Crédit photo: British Lion Films

 

Oubliant sa mission sur Terre pour sombrer dans l’alcool, le sexe, et les autres vices inventés par la race humaine, le rôle de Thomas Jerome Newton semble avoir été écrit sur mesure pour David Bowie. Mieux que tout autre film, L’homme qui venait d’ailleurs met en valeur le côté extraterrestre de l’artiste derrière le personnage de Ziggy Stardust.

Catégories