Mercedes-Benz C63AMG Black Series 2012 - 1 minute 40 secondes et 8 dixièmes d'extase

Black Series. Le nom évoque des voitures produites en série limitée et dont les performances sont largement supérieures aux « simples » Mercedes-Benz AMG dont elles représentent une évolution beaucoup plus typée. La dernière-née de cette lignée est le Coupé C63AMG Black Series, et j’ai eu l’occasion de le piloter sur le légendaire circuit de Laguna Seca (aujourd’hui appelé Mazda Raceway) en Californie.

Même si elle est élaborée sur la base d’un Coupé C63AMG, la version Black Series se démarque par ses suspensions calibrées en fonction de la performance avec des ressorts plus fermes, ses amortisseurs ajustables et ses barres antiroulis de grand diamètre de même que ses jantes en alliage forgées de 19 pouces. Cochez l’option « AMG Track Package » et la bête recevra des pneus haute performance Dunlop Sport Maxx, ainsi qu’un aileron arrière ajustable en fibre de carbone de même que des déflecteurs intégrés à la partie avant, obtenant de cette façon un style inspiré des voitures de course du Championnat DTM pour voitures de tourisme.

Sous le capot se trouve le très performant moteur M156, qui est un V8 de 6,2 litres développant 510 chevaux et 457 livres-pied de couple, faisant de cette voiture la plus puissante de toutes les Classe C de l’histoire de la marque. Mais ce n’est pas que sa puissance qui impressionne, c’est aussi la sonorité de son moteur qui est très présente et qui imite celle d’une voiture du Championnat DTM.

Sur la piste, les performances du Coupé C63AMG Black Series sont vraiment impressionnantes, malgré son poids assez élevé de 1 635 kilos. Dès la sortie des puits, la voiture décolle avec un aplomb remarquable et affiche un bel équilibre dans les virages rapides. Toutefois, il faut être patient avant d’enfoncer l’accélérateur en sortie de virages lents si l’on veut éviter de provoquer un léger sous-virage. La précision de la direction est exceptionnelle et il est très facile de bien « sentir » le comportement des pneus avant par le volant, ce qui fait que le Coupé Black Series se comporte beaucoup plus comme une authentique voiture de performance qu’un simple coupé sport gonflé aux stéroïdes.

Sur le circuit, on peut souligner deux bémols, le premier étant que l’on souhaiterait que la voiture soit un peu plus légère et le second que la réponse de la boîte automatique aux commandes des paliers de changements de vitesse au volant soit plus rapide. De toute façon, la boîte performe tellement bien en mode purement automatique que j’ai réalisé mes tours les plus rapides en la laissant faire tout le travail!

Ceci m’amène à vous expliquer que le Coupé C63AMG Black Series est également équipé du AMG Performance Media System qui permet d’enregistrer le tracé de plusieurs circuits à travers le monde et de mesurer toute une série de paramètres, incluant les chronos enregistrés, au fil des tours de piste. Ainsi, il est possible de consulter les données recueillies en piste sur l’écran central de la voiture lors d’un arrêt aux puits afin de comprendre à quels endroits du circuit on peut améliorer sa performance. J’ai donc bouclé une série de tours sur le circuit de Laguna Seca et j’ai pu comparer mes données à celles enregistrées par Bernd Schneider, 5 fois champion de la Série DTM.

Les spécialistes du AMG Performance Media System avaient ciblé trois points précis du circuit pour les besoins de la comparaison. Premier point de contrôle : le freinage au virage 1 où j’ai utilisé 100 % de la puissance de freinage disponible. Deuxième point de contrôle : la commande des gaz entre le premier et le second virage du célèbre « Corkscrew » de Laguna Seca où j’ai enregistré 100 %, ce qui signifie que j’avais l’accélérateur à fond. Troisième point de contrôle : l’accélération latérale dans le virage 10 où j’ai enregistré 1,43 G alors que Bernd Schneider réussissait à atteindre 1,46 G. Je ne sais pas quel chrono a été enregistré par Bernd Schnaider, on m’a simplement dit qu’il était sous la barre des 1 min 40 s, mais mon meilleur chrono fut de 1 min 40 s et 8 dixièmes, soit le tour le plus rapide de tous les journalistes qui avaient testé le Coupé C63AMG Black Series sur le circuit de Laguna Seca au cours de la dernière semaine, ce qui m’a valu des félicitations de la part des techniciens d’AMG et de mes collègues journalistes canadiens qui étaient fiers que le Canada ait remporté le titre parmi tous les pays présents…

Avec seulement 30 exemplaires du Coupé C63AMG Black Series qui seront disponibles au Canada, alors que moins de 100 exemplaires le seront aux États-Unis, il est clair que ce modèle spécial a un indéniable cachet d’exclusivité. Le prix en dollars canadiens n’a pas été confirmé, attendez-vous à ce qu’il soit largement supérieur à 120 000 dollars. Néanmoins, cela n’a pas empêché plusieurs amateurs de passer leur commande bien à l’avance, soit avant même de pouvoir admirer la voiture dans une salle d’exposition, le pouvoir d’attraction de la Black Series étant très réel et très puissant…