Mercedes-Benz ML 63 AMG 2012, cylindrée réduite, plaisir intact

Le lecteur assidu que vous êtes se souvient certainement que Mercedes-Benz a introduit l’été dernier une toute nouvelle génération de sa Classe M, un VUS de luxe. Si l’on a eu droit qu’à deux motorisations initialement, la gamme se complète cette année avec l’arrivée du ML 550 à moteur V8 et du ML 63 AMG, le plus puissant et surtout le plus aimé de la gamme. D’ailleurs, le Canada est, par habitant, un marché très lucratif pour AMG, la division haute performance de Mercedes-Benz, et le ML griffé AMG compte son lot d’amateurs. On se le paie en bonne partie pour le prestige associé à son emblème, mais il y a derrière son sigle AMG tout un véhicule, capable de faire rougir plusieurs voitures sport concernant les performances.

Plus puissant et plus économique
Depuis quelques années, le mot d’ordre est économie de carburant. Aussi, le ML AMG subit-il le même traitement que la majeure partie des véhicules de Mercedes-Benz qui arborait l’emblème 63 AMG. On a troqué le moteur V8 atmosphérique de 6,2 litres de 503 chevaux pour mettre sous le capot le V8 biturbo de 5,5 litres. Usurpation d’identité! direz-vous. Effectivement, puisqu’en théorie on aurait dû le renommer ML 55 AMG en fonction de sa cylindrée mais, marketing oblige, on a décidé de conserver l’ancienne appellation histoire de ne pas froisser l’ego des nouveaux propriétaires.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau moteur déploie une puissance de 518 chevaux soit 15 chevaux de plus que l’ancien modèle. On y gagne aussi au chapitre du poids puisque le véhicule pèse 25 kilos de moins, mais c’est surtout du côté de la consommation que l’opération prend tout son sens. Le ML 63 AMG 2012 demande 28 % de moins de carburant, élément qui devrait non seulement ravir les propriétaires, mais qui améliore le bulletin du constructeur. La fonction d’arrêt-redémarrage (Stop/Start) qui coupe le moteur lorsque l’on est à l’arrêt contribue aussi à cette réduction de consommation.

Une version encore plus musclée
Sachez que si vous jetez votre dévolu sur le ML AMG, vous serez confronté à un dilemme :se contenter de la version de base, qui n’est tout de même pas piquée des vers, ou opter pour l’ensemble AMG Performance qui, grâce à une pression un peu plus élevée des turbocompresseurs (1,3 bar au lieu de 1,0), dispose d’une puissance de 32 chevaux de plus alors que le couple est poussé à 560 lb-pi? Peu importe la version choisie, le V8 biturbo est marié à une boîte de vitesses automatique à 7 rapports 7G-TRONIC SPEEDSHIFT PLUS AMG qui assure la transmission du couple aux quatre roues.

À l’extérieur, la version AMG hérite de plusieurs éléments marquant son statut particulier. On a tout d’abord droit à l’avant à un bouclier distinct incluant une grille en lamelles noires, alors qu’à l’arrière on remarque l’échappement quadruple, griffé AMG sur les embouts. Les flancs arborent de magnifiques jantes de 21 pouces à 5 rayons, tandis que les larges freins signés AMG n’ont rien à voir avec ceux des versions conventionnelles. Petit indice pour savoir si vous êtes en présence d’un ML 63 AMG doté de l’ensemble Performance, donc le plus puissant, ce dernier dispose d’étriers peints en rouge plutôt qu’en noir. Si vous trouvez que le ML AMG a une stature plus imposante que celle du ML régulier, vous n’avez pas tort : il a des ailes plus larges (10 mm) afin d’abriter des pneus surdimensionnés.

À bord, on a droit à quelques éléments typiquement AMG. Un volant sport habillé de cuir perforé, un pédalier et des appliques en aluminium et une instrumentation sport font partie des éléments distinctifs. Le tout marie bien sportivité et sophistication. Du reste, on apprécie l’excellente finition du ML et l’attention portée aux détails. Les sièges sport offrent un support latéral correct et ils demeurent confortables, même lors d’une longue randonnée. Tous les passagers profitent de bons dégagements et la visibilité à bord est excellente. Malgré un style plus moderne, les stylistes ont su conserver une bonne fenestration, un élément maximisant la visibilité dans le ML, chose que vos enfants aimeront certainement.

Sur la route
En démarrant le moteur du ML 63 AMG, on comprend que l’on n’est pas à bord d’un modèle habituel. L’ancien moteur atmosphérique de 6,2 litres avait un petit plus à ce chapitre, mais il faut avouer que la riche sonorité du V8 biturbo est emballante. Ce ronronnement sourd et puissant justifie déjà une bonne partie du déboursé supplémentaire.

Enfoncez l’accélérateur et le tout devient encore plus marqué, alors que les 560 lb-pi de couple vous clouent littéralement au siège. Avec l’ensemble AMG, le véhicule parcourt le 0-100 km/h en 4,7 secondes, un temps plus que raisonnable pour une bête de 2 345 kilos. Peu de véhicules peuvent se vanter de vous amener à la vitesse légale aussi rapidement, surtout avec la possibilité d’être en compagnie de quatre passagers. Toutefois, les performances du ML ne se remarquent pas qu’en accélération. Le véhicule mord à la route et sa suspension minimise pratiquement tout effet de roulis. Bien entendu, la largeur supérieure du véhicule et ses larges pneus y sont pour beaucoup. On apprécie également le système CURVE qui ajoute des barres stabilisatrices transversales dynamiques au niveau des essieux avant et arrière et compense le roulis de la carrosserie en virage. Le VUS colle ainsi mieux à la route et se comporte beaucoup plus comme une voiture.

Même constat pour les freins. Les disques ventilés à l’avant et à l’arrière permettent de freiner le véhicule rapidement et conservent leur efficacité en conduite plus sportive. Voilà un élément qui ajoute au sentiment de sécurité quand on conduit le ML, tout comme son rouage intégral efficace qui maximise l’adhérence en toutes conditions.

Évidemment, le Classe M propose une panoplie d’équipements destinés à assurer votre sécurité. Tous les gadgets que l’on retrouvait initialement à bord de la plus dispendieuse des berlines du constructeur, la Classe S, ont maintenant leur place à bord du ML 2012 ainsi qu’à bord du AMG.

Bref, le tout nouveau ML 63 AMG reprend les éléments clés de l’ancienne génération tout en offrant un peu plus de tout, sauf dans le cas de la consommation de carburant qui est moindre. Voilà donc un VUS luxueux, spacieux, pratique pour la famille mais en plus, livrant des performances que peu de véhicules peuvent se vanter de réaliser.

Catégories