Mes jeux de l’année 2011

Source : Repos Production

Aujourd’hui, je fais une exception.

D’habitude, quand je présente des jeux à Ztélé (que ce soit aux NerdZ ou ici), je prends bien soin d’éviter d’être trop subjectif. Après tout, il est bien possible qu’un jeu qui ne me plaît pas particulièrement, compte tenu de mes goûts, soit tout de même très bien fait; ma tâche consiste alors à trouver le segment de la population des joueurs à qui il plaira et à expliquer le produit en conséquence.
 
Mais aujourd’hui, je change de registre. J’ai choisi de vous faire la liste non pas des 20 meilleurs jeux de l’année, mais de ceux qui m’ont procuré le plus de plaisir, à moi. C’est ce qui explique l’absence de mégavendeurs dont la thématique me rebute (Call of Duty: Modern Warfare 3) ou de jeux bien cotés que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer du tout, pour une multitude de raisons (Portal 2). Ne soyez donc pas offusqués si vos favoris n’apparaissent pas dans ma liste; ajoutez plutôt votre grain de sel aux commentaires!
 
Pour les mêmes raisons, il est bien possible que le palmarès ne soit pas parfaitement cohérent avec les notes que je donne à l’émission.
 
Recommandés 
 
20e position: LittleBigPlanet 2 (PS3) - Mélange de plates-formes, d’action, de psychédélique british et de tout ce que l’on peut vouloir y ajouter, puisqu’il s’agit autant d’une plate-forme ouverte que d’un jeu proprement dit. Un peu trop semblable au premier à mon goût, mais très bien fait. Je n’ai pas vraiment exploré les outils de création, sans doute parce que 15 ans comme développeur de jeux professionnel, c’était bien assez! 
 
Little big planet 2
 
19e: PhotoFari (Android) - Très chouette petit jeu de photographie où l’on doit trouver des objets qui ressemblent à un pattern donné dans notre environnement et les capturer dans les bons angles. Plus facile si vous avez beaucoup de bibelots bizarres à portée de la main!
 
18e: Kirby’s Return to Dreamland (Wii) - Jeu de plates-formes classique, très bien réalisé, facile, mignon. Quand même étonnant que l’un des meilleurs jeux Wii de l’année n’utilise à peu près pas les fonctions avancées de la télécommande.
 
17e: Catherine (PS3, XBOX 360) - Sans doute le jeu à la thématique la plus étrange de l’année (la vengeance, l’infidélité et le remords). Recevra sans doute des prix de créativité audio-visuelle, notamment pour le design des personnages et des ennemis. La jouabilité, par contre, manque de variété et s’apparente plus à un jeu de puzzles à 5$ ou 10$.
 
16e: Batman Arkham City (multi) - LE jeu de l’année selon plusieurs, et il a plusieurs belles qualités: style visuel et contrôles des combats, taille du monde à explorer, etc. Mais les damnées missions de réalité augmentée aussi plates qu’infaisables m’ont empêché d’accrocher.
 
Fortement recommandés
 
 
15e: Bastion (XBOX Live Arcade) - Le jeu lui-même n’a rien de bien exceptionnel; c’est du pur hack-and-slash. Mais le commentaire du narrateur qui explique l’action en temps réel m’a beaucoup fait sourire.
 
14e: Mario Kart 7 (Nintendo 3DS) - Un excellent divertissement à petites doses. Parfait en fin de soirée. Peut-être trop facile en solo (quoique ça fait parfois du bien de gagner facilement!)
 
13e: The Legend of Zelda: Skyward Sword (Wii) - La meilleure utilisation de Wii Motion Plus depuis que cette technologie est sur le marché. Le lent début et le scénario trop enfantin lui ont fait perdre quelques positions au palmarès, c’est certain.
 
12e: Starbase Orion (iOS) - Oui, c’est un clone du jeu de stratégie 4X classique Master of Orion 2, moins quelques fonctions que j’aimais bien. Mais un clone de Master of Orion 2, ça justifie amplement 100 heures de gameplay.
 
11e: Ghost Stories (iOS) - L’un des meilleurs jeux de société coopératifs sur le marché, adapté à la perfection. Mais aussi sans doute le plus difficile…
 
Ghost Stories
 
À ne manquer sous aucun prétexte 
 
 
10e: Fruit Ninja Kinect (Kinect) - Le défoulement parfait, réalisé de manière impeccable. La trouvaille visuelle de l’année: représenter le ninja (i.e., nous) par une ombre qui a la forme de notre silhouette. Vaut le prix d’achat de Kinect à lui seul.
 
9e: NHL 12 (multi) - De loin la version de NHL qui m’a procuré le plus de plaisir depuis de nombreuses années.
 
8e: Assassin’s Creed Revelations (multi) - Le genre de jeux qui se déguste lentement, et dont la richesse de contenu requiert beaucoup d’attention. Serait dans le Top 5 si l’année n’avait pas été aussi généreuse.
 
7e: Ticket to Ride (iPad) - Je ne compte même plus les heures que j’ai passées en compagnie de cette adaptation d’un de mes jeux de société favoris. Et pour un prix total de moins de 10$, on obtient une panoplie d’expansions qui renouvellent constamment le jeu.
 
6e: Gears of War 3 (XBOX 360) - Je ne me rappelle pas la dernière fois où j’ai eu autant de plaisir avec un shooter. Faut dire que je ne suis pas un amateur de batailles multi-joueurs en réseaux et que la plupart des shooters sont conçus presque exclusivement pour ça. (Je m’adresse à toi, Battlefield 3!)
 
Gears of war 3
 
Les jeux de l'année
 
 
5e: Fight Night Champion (multi) - Un jeu de boxe avec des contrôles impeccables, mais aussi un scénario et un style visuel juste assez glauques et pénétrants pour rester longtemps dans la mémoire.
 
4e: Uncharted 3: Drake’s Deception (PS3) - J’aime ces personnages d’un amour inconditionnel. Aussitôt la saison des NerdZ terminée, je m’y replonge.
 
3e: The Elder Scrolls V: Skyrim (multi) - Je ne le finirai probablement jamais, mais ce n’est pas grave. Si seulement il y avait un meilleur moyen d’éviter de crouler sous les missions secondaires et de mieux savoir où l’on s’en va…
 
2e: Deus Ex: Human Revolution (multi) - Le jeu de rôles quasi-parfait. Taille optimale. Scénario saisissant. Gameplay de première classe. S’il n’y avait pas ces damnés boss sous-traités à une compagnie qui n’a pas fait très attention…
 
Deus Ex
 
1er: 7 Wonders (jeu de plateau) - Récipiendaire d’à peu près tous les prix imaginables dans le monde du jeu de société, 7 Wonders est une sorte de Civilization qui se joue en 30 minutes, et dont ni la durée ni la complexité ne changent de façon significative que l’on soit 2 ou 7 autour de la table. Avec l’expansion Leaders qui ajoute un élément de stratégie qui manque dans la version de base, il devient un jeu complet qui plaira à presque tout le monde. De loin le jeu que j’ai sorti le plus souvent cette année.
 
Et Star Wars : The Old Republic, lui?
 
Au moment d’écrire ces lignes (21 décembre), je n’y ai pas encore touché. Ce sera pour le Top 20 de l’année prochaine!