Mon premier contact avec la Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Ce matin, j’ai eu l’occasion de passer une heure en compagnie de la nouvelle console portable Nintendo 3DS, qui sera officiellement lancée le 27 mars prochain. Voici ce que j’en ai pensé.

LES ÉCRANS

Ils sont à peu près de la taille de ceux de la DSi originale, quoique celui du haut (qui affiche les images 3D) est un tout petit peu plus grand. La résolution est cependant supérieure: 800 x 240, soit 400 x 240 pour chaque oeil, comparativement à 256 x 192 pour la DS de première génération. Ça paraît drôlement.

Et la 3D sans lunettes? Oui, ça marche, quoique pas toujours de façon prévisible d’un jeu à l’autre. Et dans bien des cas, j’ai carrément désactivé la fonction 3D parce que l’image est plus nette en bon vieux 2D traditionnel. Et aussi parce que l’effet 3D ne change pas la façon dont on joue: c’est un bonbon, rien de plus. Ce qui n’est pas le cas de…

LA GYROSCOPIE

La 3DS est dotée d’un capteur de mouvements et d’un gyroscope, un peu comme une télécommande Wii avec l’accessoire Motion Plus ou comme un iPhone, ce qui permet de jouer dans un environnement de réalité augmentée. Et ça, ça change la façon de jouer, en créant une expérience qu’on a vue à l’occasion sur iPhone mais jamais sur une console de salon ou portative.

3DS

Par exemple, un des jeux pré-installés dans la console s’appelle Face Raiders. On doit y tirer sur des ballons qui flottent dans les airs et sur lesquels apparaissent les visages de tous ceux qui sont en train de jouer dans les environs. Mais certains de ces ballons-là peuvent apparaître derrière nous, alors il faut tourner sur soi-même pour orienter la 3DS vers eux, comme si on essayait de prendre une photo. J’ai aussi brièvement testé un jeu de combat naval dans lequel on pilote un sous-marin, qui fonctionne un peu sur le même principe.

LES AUTRES FONCTIONS INTÉRESSANTES

3DS jeu

 

Nintendo a ajouté un bâtonnet analogique pour contrôler ses jeux plus précisément, ce qui est bienvenu. On peut sauvegarder du contenu sur une carte SD (d’ailleurs, une carte de 2 Go est fournie avec la console). On a aussi simplifié le processus de connexion à un point d’accès wi-fi, n’importe où, pour recevoir des mises à jour plus facilement, et un mode qui s’appelle StreetPass permet d’échanger des informations avec d’autres 3DS quand on passe près d’elles, sur la rue ou dans le métro, même quand notre machine est en mode veille. À quoi cela servira-t-il, à part à échanger des Mii ou des Pokémon à collectionner? On verra, mais l’idée est intéressante.

On peut aussi utiliser les deux objectifs photo situés derrière le boîtier pour prendre des photos 3D stéréoscopiques, mais je n’ai pas l’impression que ça servira beaucoup.

LES JEUX

Je n’ai passé que quelques minutes à entrevoir les jeux qui seront disponibles entre la date de lancement et la fin juin, alors il est difficile d’apporter un jugement. Le remake de The Legend of Zelda: Ocarina of Time utilise un tout petit peu la gyroscopie en mode “lance-pierres”, mais la 3D y fonctionne mal. Street Fighter fonctionne très bien comme toujours, mais les fonctions spéciales de la 3DS n’y ajoutent rien. Pas eu le temps d’en voir d’autres.

LE VERDICT

Il y a là quelque chose de nouveau, qui requiert (parfois) qu’on bouge pour jouer d’une manière que l’on n’avait pas vue avant. Il s’agit donc d’un choix tout à fait recommandable, que l’on soit entiché de 3D ou non. Est-ce que ce sera, pour Nintendo, un autre coup de circuit comme la Wii? Peut-être pas, et le prix de détail de 250$ a de quoi faire réfléchir, mais j’ai hâte d’en voir plus.

Catégories