NASCAR quitte Montréal

Il faut désormais oublier les rêves de Coupe Sprint (ici Matt Kenseth, vainqueur dimanche à Talladega) à Montréal.

Si pour la majorité des passionnés de sport automobile à travers le monde, le week-end dernier était celui du Grand Prix du Japon de Formule 1 sur le mythique circuit de Suzuka avec ses traditionnels imprévus, pour les fans du Québec et même du Canada, l’annonce faite les jours derniers que NASCAR ne viendra plus sur le circuit Gilles-Villeneuve dès l’an prochain, a fait réagir de nombreux observateurs.

Il convient tout d’abord de noter que cette annonce est passée presque totalement inaperçue aux États-Unis, tant le fait qu’un événement de la série Nationwide disparaisse du calendrier de la prochaine saison semble insignifiant. Et c’est bien là tout le problème de cet événement : après avoir goûté aux courses de type NASCAR ces six dernières années, le public canadien en voulait plus, il voulait voir les vedettes de la Coupe Sprint à Montréal dès 2013 ou 2014. Avec uniquement la série Nationwide, le week-end NASCAR de Montréal n’était tout simplement plus rentable.

Malheureusement, les dirigeants de l’organisation NASCAR, basée à Daytona en Floride, n’ont rien voulu entendre du projet du promoteur montréalais François Dumontier. Pour eux et leur protectionnisme légendaire, il vaut mieux rouler devant des estrades aux deux tiers vides à l’intérieur des frontières des USA que d’exporter leur produit vedette. Triste mentalité, mais c’est bel et bien cela qui a poussé Dumontier à fermer les livres de cet événement.

Que deviendra la deuxième course de l’année sur le circuit Gilles-Villeneuve ? Selon nos informations, un programme double mêlant séries DTM et IndyCar serait le projet le plus alléchant présentement sur la table. Mais probablement plutôt pour 2014 que 2013.

Sur piste, la Coupe Sprint de NASCAR se produisait sur le super ovale de Talladega, en Alabama. Une course spectaculaire, marquée par un carambolage à vingt voitures dans le dernier virage et remportée par Matt Kenseth (Ford). Brad Keselowski demeure meneur au championnat. La seconde série NASCAR qui se produisait à Talladega le week-end dernier était celle des camionnettes (Camping World Trucks). Parker Kligerman l’a emporté.

En Formule 1, le Grand Prix du Japon sur le circuit de Suzuka a débuté par une première ligne de départ 100% Red Bull-Renault. Mais si Sebastian Vettel s’est envolé sitôt le départ donné pour ne plus jamais être rejoint, son coéquipier Mark Webber a du se contenter de la neuvième place après avoir été happé par Romain Grosjean (septième incident avec le pilote français depuis le début de la saison !) au deuxième virage. Derrière Vettel, Felipe Massa (Ferrari) et le héros local Kamui Kobayashi (Sauber-Ferrari) complètent le podium, devant les McLaren-Mercedes de Jenson Button et Lewis Hamilton, et la Lotus-Renault de Kimi Raikkönen. Fernando Alonso ayant abandonné (accrochage avec Raikkönen au premier virage), Vettel revient à quatre points du pilote Ferrari au sommet du classement du championnat du monde.

Enfin en Championnat du monde des Rallyes, la onzième des treize manches de la saison 2012 était présentée en Alsace, dans le cadre du Rallye de France. Sur sa terre natale, Sébastien Loeb n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires, décrochant, en compagnie de son co-pilote Daniel Elena, la victoire et le titre mondial 2012. Ce sera vraisemblablement son dernier titre WRC, Loeb ayant fait savoir récemment qu’il se limiterait à quatre ou cinq rallyes l’an prochain, pour se consacrer, toujours avec Citroën, au circuit routier, principalement le championnat du monde des Voitures Touring.