Nissan Esflow Concept: Le plaisir de conduire proprement

Nissan, c'est aussi Renault le constructeur français qui croit le plus aux voitures à propulsion totalement électrique. Au cours des dernières années, ils ont investi des milliards d'euros dans le développement de cette technologie innovatrice.

Aujourd'hui, Renault offre déjà sur le marché français deux modèles de série mus entièrement à l'électricité. Il s'agit de la berline Fluence Z.E. et du véhicule Kangoo Z.E..

De leur côté, les ingénieurs de Nissan ont mis beaucoup d'efforts dans la conception et le développement de la LEAF, qui sera sous peu disponible en Amérique du Nord.

De plus, le groupe Renault/Nissan a conçu et développé un réseau de bornes électriques afin que l'on puisse recharger, au besoin, les nouvelles voitures électriques. Ces dernières peuvent être rechargées de trois façons différentes:

- Recharge complète en deux heures ou plus en courant alternatif ou continu
- Recharge de 80% de la batterie en seulement 20 minutes

On travaille également sur la possibilité de concevoir des 'Ensembles de batteries déjà rechargées'. Ainsi, il suffirait selon le cas de retirer la batterie de votre voiture pour la remettre au Centre de recharge qui verrait alors à vous remettre une batterie entièrement rechargée que l'on pourrait réinstaller avec grande aisance dans votre véhicule.
 
À Genève, Nissan va dévoiler une voiture sport conceptuelle aux lignes très attrayantes mue à l'électricité, appelée Esflow.

Voici le communiqué émis à cet effet:

--------------------------------------------------
 
Le Nissan Esflow, un concept qui met l'étincelle aux voitures électriques
 
Ce pourrait être un simple concept...  Pourtant, ce coupé électrique, le Nissan ESFLOW, démontre à quel point il est possible d'adopter la « green attitude » sans renoncer au plaisir de conduire.
 
Il ressemble à une sportive, se conduit comme une sportive... et en possède aussi toutes les performances. Mais le Nissan ESFLOW est aux antipodes de toutes les sportives du marché : c'est un véhicule électrique. En reprenant les technologies utilisées sur la plébiscitée Nissan LEAF, ce concept car électrique démontre que le plaisir de conduire sera demain, aussi intense qu'aujourd'hui.
 
En bref :

•    Le Nissan ESFLOW, un concept de voiture sportive et électrique
•    Une propulsion à deux-places
•    Deux moteurs électriques à l'arrière, un par roue
•    Module batterie lithium-ion lamellaires implantées en position basse pour une meilleure répartition des masses
•    Design dynamique, avec pare-brise panoramique pour une visibilité étendue
•    0-100 km/h en moins de 5 secondes
•    Plus de 240 km d'autonomie à batteries pleines
 
Le Nissan ESFLOW
Nissan a la réputation de concevoir des sportives parmi les plus exaltantes du marché et a aussi développé la première voiture 5-places conviviale zéro émission du marché, la Nissan LEAF.
 
Partant de l'enthousiasme que suscite une sportive et des atouts qu'offre un véhicule électrique, Nissan a mélangé ces ingrédients afin de donner naissance à un concept car électrique deux-places : le Nissan ESFLOW.

Le Nissan ESFLOW a été conçu à partir d'une feuille blanche. Le mode de vie selon les principes écologiques est encore trop souvent perçu comme d'austère : avoir une bonne conscience écologique exige des sacrifices. Et le Nissan ESFLOW est là pour dissiper ce malentendu.
 
Etre propriétaire d'une voiture respectueuse de l'environnement ne doit pas s'opérer au détriment du plaisir de conduire. Un regard suffit pour comprendre le genre de voiture qu'est le concept Nissan ESFLOW : un long capot qui vient envelopper un pare-brise incliné, un habitacle compact qui installe ses passagers à l'endroit même du centre de gravité du véhicule, des arches de roues marquées recouvrant des jantes six branches chaussées de pneus taille ultra-basse. Le Nissan ESFLOW est indéniablement une voiture de sport, et les connaisseurs apprécieront son héritage à la simple vision de nombreux clins d'œil aux sportives classiques et actuelles de Nissan.
 
Fondamentalement, le Nissan ESFLOW n'est pas l'émanation d'une voiture à moteur à combustion interne électrifié, mais bien une sportive pensée dès le départ comme un véhicule zéro émission. Autrement dit, les équipes de design et d'ingénierie avancés de Nissan ont eu carte blanche pour implanter le groupe motopropulseur et le pack batterie en position optimale, au bénéfice du comportement, des performances et des sensations de conduite.
 
La voiture
Le Nissan ESFLOW repose sur des technologies existantes, mises en œuvre de manière innovante. Un séduisant châssis composite à faire tourner les têtes recouvre la carrosserie en aluminium qui incorpore son propre arceau de sécurité. Le groupe motopropulseur, qui fait appel aux mêmes technologies que sur la Nissan LEAF, a été affiné dans le sens de la sportivité.
 
Le groupe motopropulseur
Le Nissan ESFLOW est une propulsion, pourvue de deux moteurs électriques. En raison des proportions agréables du véhicule, les deux moteurs électriques ont pu être positionnés au-dessus de l'axe des roues arrière, en position centrale avancée. Ces moteurs électriques pilotent indépendamment les roues droite et gauche, ce qui par conséquent optimise le couple pour garantir une stabilité et un contrôle à toute épreuve du véhicule ainsi qu'une récupération d'énergie efficace. Ces moteurs procurent suffisamment de couple instantané pour faire passer la vitesse de la voiture à de 0 à 100 km/h en à peine plus de 5 secondes.
 
L'énergie des moteurs électriques provient du même pack de batterie lithium-ion lamellaires qui équipe la Nissan LEAF. Mais sur le Nissan ESFLOW, le pack est implanté dans l'axe longitudinal des roues avant et arrière. Cette disposition centralise la masse du véhicule, et par conséquent, son point de rotation, qui se situe à peu près au niveau des hanches du conducteur. Grâce au positionnement intelligent de la batterie, la voiture dispose d'une autonomie de plus de 240 km par charge.
 
Le châssis
Le châssis en aluminium, construit  autour du groupe motopropulseur, exploite pleinement les possibilités offertes par la propulsion électrique zéro émission. Les cellules de batterie sont intégrées de manière à bénéficier de la robustesse et de l'équilibre du Nissan ESFLOW, sans en compromettre l'efficacité. De fait, à la différence d'un classique réservoir de carburant, les batteries ne s'allègent pas en fonction de l'énergie consommée et par conséquent, la répartition des masses demeure constante tout au long du déplacement du véhicule.
 
Grâce à sa haute ceinture de caisse et à ses proportions de sportive classique, le Nissan ESFLOW a pu intégrer dans sa structure, en aval des sièges, de robustes et néanmoins discrètes barres antiroulis pour supporter en toute sécurité la totalité de la charge du véhicule en cas de retournement. D'où l'inutilité de prévoir des montants A renforcés, épais et imposants, qui généreraient inévitablement des angles morts.
 
La visibilité avant quasiment dégagée de tout obstacle est bien connue de pilotes de chasse ; comme eux, qui parlent de « s'attacher l'avion sur le dos », nous espérons que les possesseurs du Nissan ESFLOW ressentiront leur voiture comme un prolongement physique, réceptif aux caprices les plus futiles. Le conducteur doit être placé au centre du véhicule sportif, au propre comme au figuré.
 
La carrosserie
Le Nissan ESFLOW est incontestablement une voiture séduisante. Ses lignes épurées et séduisantes expriment la pureté de son potentiel sportif tout en suggérant la limpidité de l'énergie électrique. La palette des couleurs choisi pour ce concept car s'inspire des glaciers, l'effet miroir de l'eau à l'état solide et de ses ombres bleutées. Comme sur les concepts zéro émission qui l'ont précédé et sur la Nissan LEAF, le Nissan ESFLOW se distingue par des projecteurs frontaux et un emblème Nissan teintés bleu acier. Les jantes six branches sont rehaussées d'inserts de carbone bleuté tandis que ce même matériau met en valeur les seuils de porte, la lèvre de spoiler de toit et la partie inférieure du bouclier arrière.
 
Des LED bleutées accentuent l'aspect futuriste des blocs optiques incrustées dans la carrosserie, à l'avant et à l'arrière. Le Nissan ESFLOW se passe de rétroviseurs et opte pour de minuscules caméras placées à la base des montants A pour surveiller ses arrières. Les projecteurs frontaux du Nissan ESFLOW cachent cependant un secret bien gardé: des prises de recharge escamotables intégrés aux entrées d'air placées en-dessous.
 
L'habitacle
L'écologie ne s'opère pas nécessairement au détriment du luxe. L'habitacle du Nissan ESFLOW est très travaillé et accueillant. C'est un espace confortable et agréable pour les passagers, même si l'allègement a été placé au cœur des priorités de l'ingénierie en phase de conception. On le sait, les composants les plus lourds, dans les habitacles modernes, sont de loin les sièges à armature acier, épais garnissages et réglages électriques croissants. Sur le Nissan ESFLOW, les sièges sont sculptés dans le tablier arrière du véhicule, ce qui dispense d'une armature lourde. Il va de soi, en contrepartie, qu'ils sont fixes ; cela n'a aucune importance compte tenu du déplacement motorisé de la direction et des pédales tout électroniques (fly by-wire), qui s'ajustent idéalement en fonction de la taille du conducteur et de ses goûts en matière de position de conduite.
 
Les sièges eux-mêmes sont revêtus de beau cuir et de suédine dorée perforée tandis que les contreportes sont habillées de suédine et de cuir bleu foncé. Un même motif bleu et or, une même couleur étincelante, courent sur toute la largeur du tableau de bord par ailleurs rehaussé d'inserts carbone argent, et agrémentent les quatre afficheurs LCD multifonctions.
 
Le conducteur
Daniel, propriétaire d'un Nissan ESFLOW, travaille dans le secteur des technologies mais ne vit que pour les week-ends. Le vendredi soir, après le travail, il s'installe au volant de son Nissan ESFLOW qui se connecte instantanément à son ordinateur de poche et choisit l'itinéraire le plus court pour rallier le domicile de sa petite amie. Trouver une place pour se garer dans la rue est un jeu d'enfant : le Nissan ESFLOW, de par ses dimensions réduites, se glisse dans un mouchoir de poche. Le samedi, il fréquente une boîte à la mode pour exhiber ses talents de DJ et là, il en jette devant les copains avec sa voiture de sport électrique si sympa.
 
Le dimanche, il prend sa voiture et part à la montagne pour son plaisir. Grâce à l'efficace répartition des masses du Nissan ESFLOW et à sa vision dégagée sur l'avant, il accroche sans difficulté chaque col, encore et toujours. Sa descente des sommets est empreinte d'une plus grande sérénité : il laisse le Nissan ESFLOW enrouler très vite les longues courbes et transformer l'énergie potentielle que sa voiture et lui même ont emmagasiné à l'assaut des pentes en électricité qui sera utilisée aussitôt qu'il attaquera les petites routes des environs de Barcelone.
 
Alors que le Nissan ESFLOW sirote son énergie au garage, Daniel se prépare en prévision du week-end suivant, les batteries chargées à bloc.

Nissan au Salon de Genève
Le concept Nissan ESFLOW sera dévoilé au prochain Salon de Genève qui se tiendra du 3 au 13 mars 2011.