Nissan LEAF taxi

On a beaucoup parlé du contrat obtenu par Nissan pour livrer 13 000 véhicules taxis, sur la base du NV200, à la ville de New York.

Après ce dernier, voici que se profile l’utilisation de six Nissan LEAF électriques en tant que voitures taxis new-yorkaises.

Lors du Jour de la Terre, on a annoncé un projet pilote concocté entre Nissan et les hautes autorités de la ville de New York, afin d’analyser sur le terrain les avantages et les inconvénients de circuler à travers les rues de la Grosse Pomme, au volant d’une voiture à motorisation entièrement électrique, dont l’handicap premier est son autonomie.

Celle de la LEAF est évaluée à 120 kilomètres. Toutefois, comme ces voitures rouleront uniquement sur circuit urbain à basse vitesse et qu’elles utiliseront continuellement leur système de freins régénératifs, elles devraient pouvoir étirer leur autonomie à 160 kilomètres.

Comme il se doit, la ville va installer des bornes de recharge rapides à des endroits spécifiques. Celles-ci permettront de recharger 80 % de la puissance de la batterie au lithium-ion en seulement 30 minutes.

Chaque conducteur pourra brancher sa voiture taxi sur une prise domestique, afin d’effectuer une recharge au courant de la nuit.

On parle d’un exercice d’une durée d’un an, où l’équipe d’experts aura à formuler des recommandations, faisant suite aux expériences vécues par les conducteurs des six autos taxis Nissan LEAF utilisées pour ce projet pilote.

De son côté, la ville de New York espère que d’ici 2020, le tiers de sa flotte de voitures taxis sera composée de modèles mus à l’électricité.