Nos choix ciné : Sang-froid, Les chiens de paille, Thor, 13 Assassins et Spartacus: Gods of the Arena

Je sais… Le coffret Blu-ray de Star Wars arrive sur les tablettes aujourd’hui. Allez-vous vous le procurer, malgré tous les changements que ne peut s’empêcher d’y apporter George Lucas? Sachez qu’il y a également plusieurs nouveautés intéressantes cette semaine en salle, ainsi que dans un club vidéo près de chez vous. Bon cinéma!

En salle

Drive

SANG-FROID (v.f. de Drive)
Sortie : 16 septembre

Nicolas Winding Refn. Le nom vous dit quelque chose? Il s’agit de l’excellent réalisateur danois responsable de la trilogie Pusher ainsi que de Valhalla Rising. Sang-froid est son premier long métrage en sol américain qui lui a valu le titre de meilleur réalisateur au dernier Festival de Cannes.

Ce film d’action mettant en vedette Ryan Gosling (acteur de plus en plus en demande et aussi membre du très bon projet musical Dead Man’s Bones) relate les mésaventures d’un cascadeur le jour et chauffeur pour criminels le soir, dont la tête est mise à prix suite à une combine qui tourne au vinaigre. Ne lésinant pas sur la violence, Refn offre une mise en scène stylisée et riche en références. Gosling donne la réplique à Carey Mulligan, Ron Perlman, Christina Hendricks et Albert Brooks.


 

Straw Dogs

LES CHIENS DE PAILLE (v.f. de Straw Dogs)
Sortie : 16 septembre

À chaque semaine son remake. Cette fois, c’est le film culte de Sam Peckinpah sorti il y a 40 ans qui a droit à une chirurgie cinématographique. James Marsden (X-Men, The Box) reprend le rôle de David Sumner, personnage originalement incarné par Dustin Hoffmann. En s’installant dans le village natal de sa conjointe Amy (Kate Bosworth, Superman Returns), la vie de couple de David est rapidement mise à l’épreuve. Mais les tensions deviennent encore plus importantes avec les habitants du coin et l’ex-petit ami d’Amy (Alexander Skarsgård, True Blood), menant à un violent conflit.

Longtemps banni en Angleterre, le film original avait fait fortement réagir dû à son contenu brutal. Il serait étonnant que cette nouvelle version choque autant, mais la curiosité et le plaisir de pouvoir comparer les deux propositions dominent l’inquiétude d’être confronté à une pâle copie.

Blu-ray/DVD

Thor

THOR
Sortie : 13 septembre

Précédant X-Men, Green Lantern et Captain America dans la course aux blockbusters estivaux portant à l’écran des adaptations de superhéros, Thor de Kenneth Branagh était, lui aussi, fort attendu le printemps dernier. Créé notamment par Stan Lee et publié chez Marvel Comics, ce superhéros inspiré par le dieu de la mythologie nordique prend les traits de Chris Hemsworth (Star Trek).

Arrogant et intempestif, Thor est rejeté d’Asgard suite à une décision ravivant un conflit entre ses pairs et de vieux ennemis. Alors condamné à vivre chez les humains, le héros tombera sous le charme de la scientifique Jane Foster (Natalie Portman) et deviendra l’un des plus ardent défenseur de la Terre. Je vous invite à regarder le film jusqu’à la toute fin du générique, puisqu’on nous prépare au film The Avengers dont la sortie est prévue en 2012.

13 Assassins

13 ASSASSINS
Sortie : 13 septembre

Le réalisateur japonais qui fait des films plus vite que son ombre, Takashi Miike, nous livre avec 13 Assassins un film de samouraïs de facture relativement classique. Dans cette relecture d’une production datant de 1963, Miike nous raconte avec fougue l’histoire de samouraïs recrutés afin de mettre un terme à l’ascension d’un seigneur tyrannique, prêt à tout afin d’accéder au trône du pays.


Les amateurs d’arts martiaux et de séquences d’action épiques seront comblés au visionnement de cette production, dans laquelle le combat final s’impose comme un moment fort et enlevant. Présenté à Fantasia dans sa version longue, celle qui nous est offerte aux formats Blu-ray et DVD compte 16 minutes en moins.

Dans nos archives : La critique de 13 Assassins

Spartacus : Gods of the Arena

SPARTACUS: GODS OF THE ARENA
Sortie : 13 septembre
Veuillez prendre note que cette série n’est offerte que dans sa version originale anglaise.

Cette seconde saison de la série produite en partie par Sam Raimi se déroule avant les événements dépeints dans la première saison. Un choix dicté par l’impossibilité du principal acteur (Andy Whitfield) à reprendre son rôle titre, alors qu’il était diagnostiqué d’un cancer. Ce dernier a malheureusement succombé à la maladie le 11 septembre dernier.

Bien d’autres gladiateurs sont passés dans l’arène avant l’arrivée de Spartacus. C’est le cas de Gannicus, lui aussi esclave de Batiatus (John Hanna), cet homme aussi ambitieux que cruel. On retrouve dans Spartacus: Gods of the Arena plusieurs des personnages présentés précédemment dont Lucy «Xena» Lawless. Sang, sexe et trahison sont toujours au rendez-vous.

(Source de la photo principale: Sony Pictures)