L’obésité transmissible génétiquement?

par Agence Science Presse le 14 décembre 2015
Homme avec un gros ventre

Le surpoids d’un futur papa pourrait peut-être se transmettre à son enfant. Et on parle bel et bien ici d’une obésité résultant d’un trop-plein de gras et de sucre. C’est la dernière d’une longue série de découvertes en épigénétique — l’ensemble des facteurs qui influencent nos gènes après la naissance. Et qui plus est, la possibilité que de telles modifications puissent être transmises à la génération suivante semble de plus en plus solide. Ce qu’une équipe de l’Université de Copenhague affirme avoir observé, sous la direction du chercheur Romain Barrès, ce sont des changements dans l’activité des gènes du sperme d’homme obèses, changements qui peuvent du coup être transmis à l’enfant à naître. Jusqu’ici, les recherches d’une cause génétique du surpoids d’un enfant s’étaient surtout concentrées sur la mère, et plus particulièrement sur la mère pendant sa grossesse. Mais il est possible qu’on ait écarté un peu trop vite le rôle du père.