Pacte anti-vol dans l’industrie du téléphone cellulaire

par François Dominic Laramée le 25 avril 2014

Les vols de téléphones cellulaires constituent une plaie quasi-universelle. Aux États-Unis seulement, environ 3,1 millions d’appareils ont été subtilisés en 2013, soit près du double des vols rapportés l’année précédente — et 1,4 millions d’entre eux n’ont jamais été retrouvés. Mais les grands de l’industrie ont (enfin!) décidé de contre-attaquer.

Google, Samsung, Apple, HTC, Motorola, Microsoft, Nokia, Huawai, AT&T et Verizon sont parmi les entreprises qui ont signé un pacte anti-vol grâce auquel tous les appareils vendus à partir de juillet 2015 devront être équipés de technologies permettant à leurs propriétaires de les désactiver à distance et d’effacer automatiquement toutes les données enregistrées en cas de vol ou de perte. Les fournisseurs de service se sont aussi engagés à faciliter l’emploi de ces fonctions.

Une bien bonne chose, quand on considère que seulement 36% des propriétaires de téléphones intelligents verrouillent leurs écrans avec des NIP de quatre chiffres ou plus… Et qu’on retrouve toutes sortes de données potentiellement compromettantes sur nos téléphones.

Reste à voir si l’industrie canadienne suivra. On peut s’attendre à ce que ce soit le cas.

Source: Recode