Pâques dans le monde: iguanes, fouets et histoires de meurtres

par Gaël Corboz
La tradition pascale de l'île grecque de Corfu.

Pâques est à nos portes! Comme le veut la tradition, chocolat, jambon, chasse aux oeufs, réunion de famille et mononcle déguisé en lapin de 6 pieds seront au programme pour la plupart d'entre nous. Les plus croyants iront aussi faire un tour à l'église pour la messe. Mais ailleurs sur la planète, les traditions de la semaine sainte sont nombreuses et ne se ressemblent pas. Si vous croyez qu'on souligne la résurrection de Jésus de la même façon ici qu'au Salvador, vous êtes très loin dans le champ. Voici quelques traditions de Pâques dans le monde.

via GIPHY

Au menu, au Nicaragua

À Pâques, les catholiques pratiquants ne sont pas sensé manger de viande rouge. Afin de contourner cet interdit, les Nicaraguayens mangent... de l'iguane, du tatou et de la tortue. Une des spécialités du coin se nomme le pinol d'iguane, soit du maïs grillé et moulu, des légumes et de la viande et des oeufs d'iguane, le tout servit dans un pain à hotdog. Vous pouvez aussi essayer la soupe aux vertus aphrodisiaque Levanta Muerto (À réveiller les morts), qui comprends de la viande de garrobo (reptile de la famille de l'iguane) ainsi que de la moelle, de la cervelle et des testicules de taureau (ça l'air que c'pas de la viande rouge).

via GIPHY

Les diables du Salvador

Dans la ville de Texistepeque, des talcigüines, des hommes déguisés en diables, parcourent les rues de la ville en fouettant les spectateurs qui s'agglutinent pour voir la procession. Cette "bataille" représenterait le combat de Jésus contre les tentations, combat qu'il gagne chaque fois. Vaincu, les diables s'allongent alors sur le sol, au gros soleil de midi, pendant des heures alors que leur proches leur apporte de l'eau pour ne pas qu'ils meurent pour vrai. 

Pâquhalloween en Suède

Au pays de la Volvo, les gens décorent leur maison avec des branches de saule et de bouleau. Les enfants se déguisent en sorcières appelées  "påskkärringar" (essayez de dire ça la bouche pleine d'oeufs Cadbury). Leur tenue se compose d'une longue jupe, d'un foulard autour de la tête façon babouchka, deux ronds rouges et des taches de rousseur sur les joues. Les jeunes vont ensuite faire du porte-à-porte avec balai et sacs pour demander des friandises aux gens. Bref, les Suédois ont compris que juste une Halloween par année, c'tait pas assez.

Lors de Pâques en Suède, les enfants se déguisent en sorcière.

Flickr/Ulrika Solowan

On sort le fouet en République Tchèque

L'appréciation de l'expérience de Pâques en République Tchèque dépend du fait que vous êtes une femme ou un homme. Tôt le matin du lundi de Pâques, les hommes et les jeunes garçons se promènent dans les rues avec un pomlazka, le fouet de Pâques en tchèque. Il s'agit d'une branche d'arbre décoré de ruban. En se faisant, la gent masculine fouette alors "symboliquement" femmes et filles qu'ils croisent sur les fesses, celle-ci qui n'ont comme seul défense que d'offrir des friandises pour se délivrer. Bien sûr, ils ne fouettent pas pour faire mal, mais pour "encourager la santé et la beauté". Ça doit être gossant rare...

Des jeunes hommes poursuivent une fille avec leur fouet de Pâques.

AFP

Un tabac en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Sous la chaleur et l'humidité de l'endroit, le chocolat ne dure pas 5 minutes. Les habitants ont donc dû trouver autre chose à s'offrir. Et ils ont opté pour....le tabac! Des arbres de pâques sont placés à la sortie des églises et les gens les décorent de cigarettes et de feuilles de tabac qui sont ensuite donné aux fidèles après le service. Au prix que se vendent les clopes, c'est un beau cadeau pour certain. Bref, dans le coin, Pâques n'est pas le bon moment pour arrêter de fumer.

via GIPHY

L'heure du crime en Norvège

Si ici, on se tape Ben-Hur, les Dix commandements et tous les films sur Jésus à la tv, en Norvège, Pâques est synonyme de fin de semaines en ski au chalet et... enquêtes criminelles. En effet, le congé pascal est une période où les Norvégiens vont dévorer romans, films et série télé policières entre deux descentes en t-shirt. On y retrouve même des histoires de crimes sur les pintes de lait! Mais pourquoi vous vous dites (vous incluant moi) ? La raison vaut la peine qu'on s'y attarde un peu. À pâques, les pintes de lait en Norvège publie des mini histoires de détective sur le côté.

Tine

En 1923 le duo d'auteurs Nordahl Grieg et Nils Lie ont écrit un roman à propos d'une bande de voleurs dans un train de nuit durant le congé de Pâques. Le titre ? Bergenstoget plyndert I natt ou Le train de Bergen volé dans la nuit pour ceux qui ne parle pas la langue d'IKÉA. Pour en faire la promo, ils ont eu l'ingénieuse idée de faire paraitre le titre en première page du journal en le faisant passer pour un réel article. Et le monde y a cru. Tellement en fait que quand les gens ont compris qu'il s'agissait d'un roman, ils en ont achetés toutes les copies. L'année suivante, flairant le filon, les éditeurs ont inondés le marché de romans policiers...et c'est comme ça depuis ce temps-là. 

La une du journal où figurait le titre du roman.

blogg.deichman.no

Attention à vos têtes en Grèce

Sur l'ile de Corfu en Grèce, une étrange tradition se déroule sur le coup de midi lors du samedi saint. Dès que les cloches se mettent à retentir, les habitants de l'île saisissent des vases de terre cuite remplis d'eau...et les garrochent en bas du balcon sous les applaudissements des passants. On dit que la tradition symbolise le tremblement de terre qui aurait eu lieu au moment de la résurrection du Christ. De plus, le bruit causé aiderait à chasser les démons de l'île. 

Les Philippines...ayoye.

On ne peut parler de traditions de Pâques sans évoquer les Philippines. Là, on passe à un autre niveau. Chaque Vendredi saint depuis les années 50, quelques fanatiques se font clouer les mains et les pieds à une croix par d'autres dudes habillés en centurion romain. Et pas des p'tits clous de finition, des clous de huit pouces. Pas de farce, une vraie crucifixion.  D'autres croyants juste un peu moins intense s'auto-flagelle le dos jusqu'au sang lors d'une procession devant les spectateurs. Ceux qui acceptent d'être crucifiés sont généralement pauvres et le font pour expier leurs péchés.  Certains le font même chaque année! Malgré les remontrances de l'Église, le tout se déroule sous supervision médicale dans une ambiance de carnaval et attire des milliers de touristes chaque année. Attention, les images peuvent être dures à regarder.

Pour beaucoup de monde, la semaine sainte de 2019 revêt un caractère spécial avec l'incendie de Notre-Dame de Paris. Et ce n'est qu'un parmi une longue liste d'incendies à avoir marqué l'histoire.