Pas de lien entre le cellulaire et le cancer?

La plupart des études scientifiques sur la relation entre les ondes cellulaires et l’incidence de cancer publiées au cours des dernières années n’avaient découvert aucun lien statistiquement significatif, mais un doute subsistait puisque ces études étaient souvent courtes, portaient sur un petit nombre de gens, ou souffraient des deux défauts à la fois. Et aussi parce que quelques autres études, elles, semblaient démontrer des tendances troublantes. Tellement que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré le cellulaire “potentiellement cancérigène” et appelé les chercheurs à réaliser des études plus poussées sur la question.

Or, ces études étaient déjà en cours. Les résultats de l’une d’entre elles, longitudinale (et colossale), viennent d’être publiés, et ils sont rassurants: les chercheurs n’ont rien trouvé du tout.
 
L’étude a été réalisée au Danemark, dont les lois sont particulièrement favorables aux études longitudinales sur la santé puisque l’on peut retracer l’historique médical de toute la population assez facilement. Les chercheurs ont donc pu étudier les dossiers de quelque 360 000 abonnés cellulaires, soit la totalité de la population danoise dont on a pu identifier les habitudes en la matière. Et en vérifiant les données sur une période de 15 ans, ils n’ont découvert aucune hausse significative des cas de cancer. Pour certains types de cancer, certains segments de la population démontraient quelques cas de plus que la moyenne, mais rien qui sorte des fluctuations statistiques normales. Pour d’autres types de cancer, les utilisateurs de cellulaires étaient moins à risque que la population en général - mais encore là, rien qui sorte des fluctuations auxquelles on s’attend dans la réalité.
 
Les chercheurs continueront leurs travaux pour vérifier les effets à très long terme du cellulaire. Pour le moment, l’étude ne porte que sur une période de 15 ans… Parce qu’il n’y avait peu ou pas de cellulaires au Danemark avant cette période.
 
En attendant, le principal danger du cellulaire reste son utilisation au volant…
 
(Image modifiée à partir d’une photo de Kristoferb publiée sur Wikipedia.)