Les pires gagnants de loterie de l'histoire

par Catherine Martellini - 37e AVENUE (ZTELE)
Femme avec de l'argent

Le récent gros lot record du Powerball est un bon prétexte pour poser un regard rétrospectif sur les pires gagnants à la loterie de l’histoire. Car il y a « mal gérer son argent » et « VRAIMENT mal gérer son argent » !

 

Partir avec le magot


Argent

Crédit photo: Thinkstock

Mariée depuis 25 ans, Denise Rossi a décidé du jour au lendemain de quitter son mari en prétextant qu’il était toujours cassé… sans lui dire qu’elle avait empoché un gros lot de 1,3 million de dollars quelques jours auparavant. Or, en Californie, il est illégal de ne pas déclarer des actifs durant les procédures de divorce. Résultat de ce mensonge : elle a dû remettre la somme en entier à sa « tendre » moitié qui, conséquemment, ne sera plus jamais sans le sou.

 

Un billet de groupe, un seul gagnant


Billet de loterie

Crédit photo: Thinkstock

Un billet de loto acheté en groupe, quelle bonne idée ! Surtout lorsqu’il est gagnant. Americo Lopes a décidé d’encaisser seul le gros lot de 38,5 millions et de continuer son petit bonhomme de chemin, comme si de rien n’était. Jusqu’à ce que son ami doute, vérifie le numéro et s’aperçoive du mensonge. En cour, le malheureux a même tenté de s’en sortir en clamant la machination.

 

L’âge de déraison


Payez ici

Crédit photo: Thinkstock

Il faut avoir 18 ans désormais pour jouer à la loterie. Et on peut comprendre pourquoi quand on sait que Callie Rogers, 16 ans, a gagné 3 millions de dollars en 2003 et que six ans plus tard, elle déclarait faillite, non sans avoir d’abord gâté famille et amis et profité de nouveaux seins non saisissables par le fisc.