Pour mieux comprendre les autres, lâchez votre téléphone!

par François Dominic Laramée le 28 août 2014

Passer trop de temps à regarder des écrans de téléphones, de tablettes, d’ordinateurs ou de téléviseurs nuirait-il à notre capacité de reconnaître les émotions sur les visages des autres êtres humains? C’est ce que suggère une étude menée à l’Université de la Californie à Los Angeles (UCLA) auprès d’enfants d’une classe de sixième année.

Les sujets ont été divisés en deux groupes: un qui devait se passer de tout gadget à écran pendant cinq jours, et l’autre qui pouvait faire ce qui lui plaisait. À la fin de la période de privation, les deux groupes ont été soumis à un test qui consistait à reconnaître les émotions exprimées par les visages de plusieurs personnes. Les enfants qui n’avaient pas pu jouer avec leurs iPad ou leurs Galaxy S3 ont démontré une performance nettement supérieure, sans doute (selon les chercheurs) parce qu’ils avaient eu plus d’interactions face à face avec d’autres enfants pendant les cinq jours qu’ils ont passés sans technologie.

Une particularité de l’étude soulève cependant des questions: pendant la période de privation techno, les enfants étaient dans une colonie de vacances, où ils ont sans doute passé beaucoup plus de temps en groupe que dans leurs vies de tous les jours. Jusqu’à quel point les gadgets constituent-ils un inconvénient, et jusqu’à quel point un degré d’interaction anormalement élevé a-t-il pu gonfler artificiellement les résultats? Toujours est-il que le groupe-test a au moins démontré une amélioration significative de sa performance à la fin de la période d’examen par rapport à un test similaire qui avait eu lieu auparavant; on peut donc en conclure que forcer les enfants à se parler a un effet bénéfique sur l’empathie. C’est déjà ça de pris!

Source: Kurzweil AI