Pourquoi je déteste Noël...

par Yan Bilodeau

Noël arrive et, en réunion le mois dernier, j’ai un peu semé l’émoi quand j’ai avoué ne pas tant aimer le temps des fêtes. Pendant un moment, j’ai eu l’impression que je venais de dire que je ne haïssais pas ça manger des punaises de lit. On m’a demandé de m’expliquer et on ne m’a quand même pas pardonné. J’essaierai donc de convaincre certains d’entre vous puisque pour l’équipe de Z, c’est peine perdue.  

1. Les chansons de Noël
On va se le dire, les chansons de Noël ne sont pas les meilleures chansons au monde. On les aime pour ce qu’elles évoquent, mais je n’ai jamais entendu aucune chanson de Noël dans le palmarès de fin d’année d’aucune radio. Et ce, même si elles ont le plus de temps d’antenne pendant les votes. 

via GIPHY

2. Les reprises de chansons de Noël
Je n’aime pas les chansons de Noël et ce n’est pas parce que c’est Mario Pelchat qui chante que ça va me faire changer d’idée… au contraire.

via GIPHY

3. Les gens trop pressés de décorer
Des maisons décorées c’est souvent très beau. Sauf que c’est beau en décembre. Le 1er novembre, c’est un peu tôt pour décorer. Oui, même pour vous les magasins. « Oui, mais c’est qu’il fait froid pour poser ça le 10 décembre ». C’est une fois par année, partez un feu dans la cheminée, puis allez vous acheter des mitaines dans les magasins déjà décorés depuis le 31 octobre, 22h30.

via GIPHY

4. La planification 
Tout le monde est en vacances et tout le monde a des familles dysfonctionnelles, donc bonne chance pour trouver une date pour se réunir. Le 23, chez les beaux-parents, le 24, chez ma mère, le 25 chez mon père, le 26 on se repose, le 27 je vois le tiers de mes amis qui n’ont pas de chalet, le 28 je vois un autre tiers de mes amis qui ont des enfants et qu’eux ont fini la tournée familiale, le 29 j’ai une date Tinder… bon ça c’est pas pour Noël, mais bon, je ne peux pas. On se fera notre souper de Noël en juin.

via GIPHY

5. Le membre de la famille « de trop »
Le temps des fêtes nous permet de nous voir en famille et ça, c’est un des points que j’aime. Toutefois, on a tous quelqu’un dans notre famille qu’on ne serait pas déçu qu’il/qu’elle se gâte en se payant un petit voyage dans le Sud. Mais non, cette personne préfère venir faire des malaises autour de la table. 

via GIPHY

6. La bouffe de Noël. 
La bouffe traditionnelle de Noël, c’est de la dinde, du ragoût, de la tourtière et ce n’est pas si bon que ça. La preuve, c’est qu’on en mange rarement dans une année et en plus de ça, à tous les jours pendant 2 semaines. Une bonne pizza ferait la job il me semble. 

via GIPHY

7. Le magasinage.
Ai-je VRAIMENT besoin d’élaborer sur ça? 

via GIPHY

8. Gérer la croyance du Père Noël

Ma famille et mes amis ont fait plein d'enfants dans les dernières années. C'est difficile de savoir lesquels croient encore au Père Noël et avec lesquels on doit garder la magie. 

via GIPHY

9. Les fausses vacances 
On ne travaille pas, mais on ne se repose pas non plus. Les vacances des fêtes, c’est un mirage, un mythe.

via GIPHY

10. Le retour au travail
Toutefois, les vacances sont juste assez longues pour nous donner espoir de ne plus jamais travaillé, mais non… on recommence. Après tout, faut bien payer ça ces cadeaux-là! 

via GIPHY

Voilà… c’est assez de raisons. Maintenant, je vais aller rassurer tous les membres de ma famille pour leur dire que non ce ne sont pas eux la personne de trop. 


Tu aimeras aussi:

UN DÉFOULOIR QUI T'AUTORISE À DÉTRUIRE NOËL, ÇA EXISTE?          10 FAILS DE NOËL
 
Les p'tites vites avec Mathieu Cyr : les pires cadeaux de Noël
 

Catégories