Pourquoi utilise t’on Facebook?

«Pour milles raisons!», répondez-vous à l’unisson. Pour les albums de photos, les vidéos, les actualités, les pages de fan, la discussion instantanée, les jeux, etc. Bref, la liste est extrêmement longue. Mais dans le fond, la réponse est peut-être plus simple encore.
 
Dans une étude (”Why do people use Facebook?“) de la faculté de psychologie de l’université de Boston, on résume la popularité de Facebook à deux besoins fondamentaux de la part des utilisateurs: le besoin d’appartenance et le besoin de s’auto-présenter.
 
L’étude s’intéresse à la personnalité virtuelle (en-ligne) versus la personnalité réelle des utilisateurs. Et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas une grande différence entre les deux. Il y a des liens directs entre le profil psychologique des individus et leur comportement sur Facebook. Une personne extravertie a plus d’ami-e-s et un taux d’engagement (mise en ligne de photos, vidéos, commentaires, etc.) plus élevé. Parmi les gens qui fréquentent beaucoup Facebook, en plus des extravertis, il y a aussi ceux qui manquent de confiance en eux, les narcissiques (ça, on le savait!) et des gens qui ont une faible estime de soi. Que les utilisateurs soient très actif ou un simplement observateur, ils partagent tous le besoin d’appartenir.
 
Pour ce qui est de l’auto-présentation, là aussi l’étude laisse entendre que le portrait virtuelle que les utilisateurs présentent d’eux même est assez juste, même si notre identité Facebook est légèrement plus ‘désirable’ que notre identité réelle. Les auteurs de l’étude laisse entendre que ce que nous sommes sur Facebook, c’est ce à quoi nous aspirons être dans la vie réelle sans y être arrivé tout à fait.
 
Si vous avez envie d’en savoir plus, on trouve un résumé de l’étude, ici.
 
Source : readwriteweb.com