Pourquoi le vibrateur a vraiment été inventé?

par Véronique Champagne - 37e AVENUE le 19 octobre 2015
Un vibrateur dans un lit

À l'époque victorienne, le « massage pelvien » avait la cote pour traiter ou atténuer différentes maladies, dont l'hystérie. Et l'outil de prédilection pour appliquer ce traitement était… le vibrateur.

 

Revigore les nerfs et le système nerveux. Active la circulation tout naturellement. Contribue à un cuir chevelu en santé et à un teint rayonnant. Quel est ce produit miraculeux ? Nul autre que « The Barker Vibrator », l’ancêtre du vibrateur d’aujourd’hui.

 

Remarquez qu’il n’y a aucune mention de « plaisir » ou de sexualité : l'emploi du vibrateur à une époque où le sexe – surtout féminin! – était un grand tabou et se voulait strictement médical. Ce traitement « vibratoire » innovateur était considéré comme efficace contre l’hystérie, l’anxiété, l’irritabilité et les ballonnements d’estomac... comme quoi l’orgasme changeait le mal de place des patientes !

 

Il n’était alors pas question d’un bidule discret qui se cachait aisément dans une commode ou un sac à main. La machine (immense) était réservée pour usage dans le bureau du docteur. Le soulagement sur prescription! Ce n’est que lorsque la technologie s’est peaufinée au début du siècle dernier que les femmes aisées, d’abord, ont pu s’en procurer pour profiter des nombreux bienfaits du vibrateur dans le confort – et la discrétion – de leur chez-soi.

 

Pour tout savoir sur cette incroyable invention, on vous suggère le film Hysteria (2011) qui raconte la genèse du fameux objet.

 

Source