Poursuite en recours collectif sur le prix du popcorn au cinéma

Vous trouvez que le popcorn et les friandises coûtent chers dans les salles de cinéma? Vous n’êtes pas seul.

Aux États-Unis, un américain du Michigan, Joshua Thompson, a poussé le ras-le-bol jusqu’à entreprendre une poursuite en recours collectif contre la chaîne locale de cinéma AMC. Il poursuit parce qu’on lui interdit d’apporter ses propres bonbons et boissons dans une salle de la chaîne en violation semble-t-il de la loi sur la protection des consommateurs du Michigan. Il se sent exploité, alors il contre-attaque. 
 
Selon certains analystes, 85% du prix de vente des friandises et des boissons dans les salles de cinéma serait du pur profit. Le plaignant prétend d’ailleurs que pour un sac de maïs qui coûte $30.00 aux exploitants, ils réalisent un profit de $3000.00. Ce qui n’aide pas, c’est qu’on a augmenté les prix au comptoir au cours des dernières années en réaction à la mauvaise santé de l’économie américaine. 
 
Mais des experts juridiques doutent que la cause de monsieur Thompson soit entendue. Il y a des précédents et, en général, les juges des cours supérieurs offrent une porte de sortie aux commerçants qui évoluent dans des marchés très réglementés. 
 
Difficile à croire, mais une enquête réalisée par des chercheurs de l’université Stanford en collaboration avec des collègues de l’université de Californie à Santa Cruz laisse entendre que les prix élevés au comptoir de friandises permettent de freiner la hausse du prix des billets. 
 
Vous ne trouvez pas qu’on y va un peu fort!?
 
Source : hollywoodreporter.com, latimes.com