5 poursuites judiciaires complètement ridicules

par Philippe Jean Poirier - 37e AVENUE le 7 mars 2016
Justice

Des compagnies et des personnes en mal d'attention sont prêtes à aller jusqu'en cour pour se faire entendre, même si leur cause est parfaitement dérisoire... Voici 5 poursuites judiciaires qui sont des classiques des tribunaux.

 

William Faulkner contre Woody Allen

Woody Allen

Crédit photo: Getty Images

Woody Allen croyait rendre un hommage sincère à feu William Faulkner en citant librement sa célèbre phrase : « Le passé n’est jamais mort. Il n’est même pas encore passé » dans le film Midnight Paris. La succession de l’écrivain, elle, ne l’entendait pas ainsi ; elle a exigé un dédommagement pour citation inexacte… REFUSÉ.  

 

Un silence payant

Partition musicale

Crédit photo: Thinkstock

Payer pour un extrait sonore, d’accord. Mais pour du silence ? C’est ce qui est arrivé au compositeur Mike Batt, poursuivi pour avoir enregistré une piste silencieuse intitulée « A One Minute of Silence », en référence à une pièce similaire de John Cage. Le désaccord s’est soldé par une généreuse donation à la succession de John Cage.

 

Richard Overton contre Anheuser-Busch

Bière

Crédit photo: Thinkstock

La pub vend du rêve, on a compris. Sauf que Richard Overton, lui, voulait du concret. Aussi, il a poursuivi le brasseur Anheuser-Busch pour dommage émotionnel après avoir constaté qu’aucune nymphe langoureuse n’apparaîssait en décapsulant sa Budweiser, comme dans l’annonce… REFUSÉ.

 

À qui appartient le numéro 13 ?

Taylor Swift

Crédit photo: Getty Images

La chanteuse Taylor Swift affectionne toute particulière le chiffre 13, qu’elle s’est fait tatouer sur le bras. Or, elle s’est aventurée en terrain miné en commercialisant des items portant la mention « Lucky 13 »… Blue Sphere, propriétaire de la marque, n’a pas perdu de temps pour se manifester. Le différend a été réglé hors cour.

 

Dur, dur, la vie de star

Michael Jordan

Crédit photo: Getty Images

En 2006, Allen Heckard a poursuivi Michael Jordan pour dommages psychologiques et émotionnels. Il demandait la modique somme de 832 millions de dollars. La raison? Heckard, un sosie parfait du basketteur, ne supportait plus de se faire reconnaître dans la rue… REFUSÉ.