Produire son propre houblon, c'est possible!

par Gaël Corboz
Le procédé de base du séchage de houblon.

C'est la fin de l'été et partout au Québec, les producteurs agricoles comme les jardiniers amateurs commencent à récolter les fruits (...) de leur dur labeur. L'une des cultures qui gagnent de plus en plus en popularité est celle du houblon, dont c'est aussi le début des récoltes dans la vingtaine d'houblonnières d'ici. Il s'agit d'une plante grimpante vivace qui prolifère très bien sous le climat québécois. Mais saviez-vous que vous pouviez faire pousser cette plante chez-vous pour produire de la bière? Lisez ce qui suit et vous verrez que produire son propre houblon, c'est possible!

via GIPHY

Quel houblon choisir ?

Il existe plus d'une centaine de variétés de houblons, allant du Admiral au Willamette. On peut les diviser en 7 catégories selon le profil aromatique: floral, herbacé, fruité, agrumé, épicé, boisé, terreux/résineux. Pour produire la très populaire IPA, voici un graphique comprenant les combinaisons les plus fréquentes:

Des graphiques expliquant les houblons les plus populaires pour les recettes de IPA.

Beertools/Brewtoad

Comment le cultiver ?

Le houblon étant une plante grimpante, on ne la cultive pas comme on cultive des navets...et si ton idée c'est de faire une bière aux navets, garde ça pour toi. Vous pouvez, par exemple, la laisser grimper sur le mur de brique de votre maison, sur les escaliers, sur la pergola, ou la planter en terre et lui fournir une structure pour qu'elle puisse s'y attacher.

Des plants de houblon qui grimpent le long de corde de métal.

Bières et plaisirs

La plante poussera dans pratiquement tous les types de sol, mais pour un résultat optimal, choisissez un sol drainant, donc peu argileux. Bref, si vous pensiez planter ça dans le carré de sable du petit, oubliez ça. Au printemps, vous choisissez 4 ou 5 tiges vigoureuses et les dirigez vers la structure pour qu'elles grimpent. Tailler les autres tiges et ajouter du fertilisant si le besoin est là. Pour une guide plus précis, référez-vous à ce kit de départ du projet Montréal houblonnière.

via GIPHY

Quand récolter ?

Dépendamment de la variété de houblon, de la saison, du sol et de la région, la récolte peut aller de la mi-août jusqu'en octobre. Vous saurez quand le temps sera venu en observant certains signes: 

- Les strobiles (les cônes ou cocottes) sont biens formés, dodus et allongés, comme une poire.
- Les petites feuilles à la base de la cocotte commencent à brunir, comme une banane.
- Les cocottes ont une texture de papier journal, comme...du papier journal.
- Les cocottes se défont aisément quand ont les frotte et dégagent leur odeur.

Ne récoltez pas si:

- Il a plu, ou il y a eu du temps humide et gris, dans les 3 jours avant.
- Le houblon sent l'ail, l'oignon ou le vieux fromage, bref les pieds après une heure de jogging.
- Il y a beaucoup de moisissures et d'insectes sur le plant.

Sur la photo suivante, le houblon de gauche est trop mûr alors que l'autre est parfait.

Deux cocottes de houblon, celle de gauche est trop mûre, celle de droite est parfaite.

Montréal houblonnière

Sachez cependant que les cocottes d’un même plant ne sont pas tous prêtes en même temps. C'est à vous de choisir le meilleur moment pour récolter selon le nombre de cônes ou de faire plusieurs récoltes. Si vous entretenez vos plants convenablement, vous commencerez à produire des récoltes intéressantes après 3 ans. Dernière chose: le houblon est un urticant et peut causer des sensations de brûlures sur la peau. Portez des gants et des vêtements longs lors de la récolte.

 

via GIPHY

Séchage et entreposage

Si vous ne brassez pas de bière sur le champ, vous devez faire sécher votre houblon le plus vite possible afin de conserver le maximum d'arôme. Pour se faire, étalez les cônes en une couche sur un moustiquaire à l'hozontale entre deux chaises par exemple et laissez sécher le tout dans un endroit sec, ombragé et bien ventilé pendant un à trois jours. Les cônes doivent être sec au toucher.

Le procédé de base du séchage de houblon.

Montréal houblonnière

Ensuite, pour le conserver, vous le mettez sous vide dans des sacs ziplocs et vous mettez le tout au congélateur. Le houblon se conservera sans problème pendant 6 mois.

Et après ?

Si vous possèdez déjà l'équipement pour produire votre bière maison, c'est le moment de laisser aller votre créativité! Une bière qui pourrait aller avec votre poutine favorite! Pour ceux qui pensent s'équiper éventuellement, visitez le site du Brasseur. Si vous désirez vendre ou mettre votre houblon en commun avec d'autres brasseurs, cherchez les initiatives du type Montréal houblonnière, qui a produit des bières de quartier à l'occasion du 375e de la métropole. 

 

via GIPHY

Si produire votre bière vous allume, pourquoi aussi ne pas produire votre propre beef jerky ?