Que sacrifieriez-vous plutôt que de perdre votre accès Internet?

Un sondage rigolo mené par le Boston Consulting Group auprès d’internautes de partout dans le monde révèle que certaines personnes prennent Internet beaucoup trop au sérieux.

Par exemple, 21% des participants américains au sondage ont avoué qu’ils préféreraient se passer de sexe que d’Internet. On présume que leurs talents (ou ceux de leurs partenaires) y sont pour quelque chose.
 
83% des répondants ont aussi avoué qu’ils abandonneraient la malbouffe pour se protéger d’une privation de Web, tandis qu’une proportion presque égale (84%) accepterait de se passer de GPS. Se pourrait-il que la plupart des gens n’utilisent leurs GPS que pour trouver le plus proche service à l’auto? La question se pose...
 
Enfin, dans la catégorie «extrême», 7% des répondants ont affirmé qu’ils arrêteraient de se laver plutôt que de se priver de Web. Or, seulement 43% ont aussi dit qu’ils se passeraient de gym. En assumant que les deux variables sont indépendantes, il se pourrait donc, en cas de panne mondiale d’Internet, que 3% de la population continue à s’entraîner sans jamais se doucher par la suite.
 
Raison de plus pour faire décréter l’accès Internet «service essentiel» et pour surveiller les vilaines mémés indignes qui coupent le Web à tout un pays en tranchant des câbles à coups de pelle...
 
Source: The Body Odd