Range Rover Sport 2014: Du nouveau chez les Anglais

Il pourra franchir nombre de sentiers et d'obstacles qui feraient frémir plusieurs compétiteurs

Même si ce n’est pas criant au premier regard, le Range Rover Sport se refait une beauté cette année. Beaucoup plus qu’une simple mise à niveau, il faudrait en fait qualifier cette mise à jour de transformation extrême puisqu’on a revu plus de 75 % de ses composantes. Jaguar et Land Rover font leur marque ces dernières années avec l’utilisation intensive de l’aluminium dans la conception des carrosseries de plusieurs de leurs modèles. Aujourd'hui, c’est au tour du VUS sport de Range Rover de se payer une cure de légèreté en délaissant son châssis en acier pour adopter une nouvelle structure en aluminium. Le résultat : un nouveau Range Rover Sport plus léger d’environ 420 kg, ce qui bien entendu modifie grandement son comportement.

Vous êtes peu familier avec le modèle? Ce n’est pas étonnant, car rares sont les acheteurs qui ont en tête le Range Rover Sport lorsque vient le temps de magasiner un VUS de luxe à vocation plus sportive. Toutefois, cette célèbre marque anglaise, maintenant sous la gouverne de l’Indien Tata Motors, jouit d'une renommée depuis fort longtemps, mais chez nous, le nombre d'unités vendues n’est toujours pas à la hauteur de cette reconnaissance. Il est fréquent d'en voir plusieurs dans certains quartiers cossus, surtout en Californie, mais ici, il semble que des véhicules tels le Porsche Cayenne s'attirent un peu plus la faveur des acheteurs. Il est vrai également que la réputation des modèles Range Rover n’est pas sans tache... On y pense à deux fois donc.

Chic et sportif

Comme c'est la tradition chez ce constructeur anglais, le Range Rover Sport fait partie des véhicules qui évoluent lentement en termes de style. Oubliez les changements drastiques d'année en année, on demeure classique et modéré. On lui retrouve tout de même plusieurs touches de modernisme inspirées de son petit frère le Evoque. Plusieurs pourraient le confondre avec le Range Rover classique, sur lequel il est basé, mais l'œil averti pourra cependant déceler certaines distinctions, notamment ses jupes latérales, son toit à profil bas et ses parties vitrées plus inclinées. Le Range Rover Sport marie un peu plus chic et sportivité, tout en vous assurant de ne pas passer inaperçu, chose recherchée par la majorité des acheteurs.

On a revu ses proportions, il est désormais un peu plus long (62 mm) que le précédent modèle. Son empattement est aussi en hausse, le tout contribuant à l’augmentation de l’espace à bord. Le Range Rover Sport peut maintenant accommoder jusqu’à sept personnes grâce à une troisième banquette livrable en option.

L'intérieur profite aussi d'un léger remaniement, alors qu’on a revu l’ergonomie de certaines composantes. Le non-initié devra cependant se familiariser avec tous les systèmes présents à bord. Fidèle à la tradition, le Range Rover Sport s’ouvre sur un habitacle séduisant, riche et fonctionnel. Rien n'est laissé au hasard. Les sièges sont confortables, comportant de nombreux ajustements, dont des appuie-bras réglables en hauteur. Le grand confort, quoi! Par ailleurs, la hauteur du véhicule et ses grandes surfaces vitrées favorisent une excellente visibilité. En plus, l'habitacle spacieux permet à tous les passagers de prendre leurs aises. Bref, on a droit à tout un habitacle, sans doute l’un des plus réussis de son segment.

Deux moteurs au choix

Le Range Rover Sport n’a jamais eu la réputation d’être économe à la pompe. Afin de renverser la vapeur, non seulement on s’est attaqué au poids du véhicule, mais on a revu sa motorisation de base. Pour la première fois, il dispose d’un V6 surcompressé de 3,0 litres développant 340 chevaux pour un couple de 332 lb-pi. Ce moteur est jumelé à l’unique transmission offerte, une automatique à huit rapports fabriquée par ZF.

Les amateurs de performances peuvent à nouveau se tourner vers le V8 de 5,0 litres, moteur qui propulse aussi les petites bombes de Jaguar. Grâce à son compresseur volumétrique, il déploie une puissance de 510 chevaux pour un couple de 461 lb-pi. Ces chiffres lui permettent de boucler le 0-100 km/h sous les six secondes, ce qui est pas mal pour un VUS. Un nouveau système d’arrêt-démarrage permet également de réduire la consommation d'essence.

Lors de notre essai, nous avons pris le volant sans vérifier initialement quel moulin était présent sous le capot. Aussi avons-nous joué au jeu des devinettes. Quelques accélérations ne nous ont pas convaincus de la mécanique, surtout en entendant le sifflement du compresseur volumétrique. Nos doutes se sont toutefois confirmés en apercevant notre consommation moyenne qui s’approchait des 13,0 l/100 km. Il devenait évident que notre modèle d’essai abritait un V6. On se souvenait très bien comment nos passages à la pompe nous avaient fait souffrir dans le passé avec un modèle équipé du V8 de 510 chevaux. Ce V6 est assurément un bel ajout dans les motorisations, surtout que ses performances sont tout à fait acceptables.

Même si le Range Rover Sport a une vocation urbaine, on ne peut nier ses qualités hors route. Malgré des pneus moins adaptés, il pourra franchir nombre de sentiers et d'obstacles qui feraient frémir plusieurs compétiteurs. On peut compter, à cet égard, sur un système de contrôle en descente, sur une suspension pneumatique à réglage variable de l'intérieur, ainsi que sur le système Terrain Response qui permet de sélectionner l'un des cinq modes de traction (Normal, Herbe/gravier/neige, Boue, Sable et Rochers). Mais qui voudra exploiter pleinement le potentiel du véhicule et oublier son prix d'achat ?

Bref, Range Rover a littéralement transformé son VUS sport corrigeant au passage plusieurs irritants. Il demeure un véhicule fidèle à ses origines qui n’a rien à envier aux autres modèles de son segment. On l’adore!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Land Rover Range Rover Sport V6 suralimenté 2014

Fourchette de prix

73 990 à 91 490$

Prix du modèle à l'essai

73 990$

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

4 ans / 80 000 km

Options

Toit ouvrant panoramique (1 500$), Système audio Meridian Surround de 825W (2 250$)

Concurrents

Audi Q7, BMW X5, BMW X6, Infiniti FX, Mercedes-Benz Classe M, Porsche Cayenne, Volvo XC90

Points forts

Nouvelle carrosserie en aluminium
Moteur V6 plus économe
Style sportif à souhait
Habitacle vaste
Finition de qualité

Points faibles

Fiabilité aléatoire
Prix assez corsé
Système hors route performant, mais inutile

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

90.0 %

Confort

80.0 %

Performance

80.0 %

Appréciation générale

80.0 %