Risquer sa vie pour un selfie

par Violaine Ducharme - 37e AVENUE le 3 novembre 2015
Un plongeur qui fait un selfie avec un requin

Assiste-t-on nous au début de la fin de la mode des selfies? À lire les critiques de plus en plus nombreuses sur cette pratique, on serait tenté de le croire.

 

C’est que se prendre en photo soi-même comporte son lot de dangers pour ceux qui font fi des principes de sécurité les plus élémentaires en se concentrant ainsi sur la perfection de leur duckface : chutes dans des escaliers, dans des ravins, accidents de train, attaques d’animaux sauvages irrités… Prendre un selfie peut être mortel.

Selon le site Mashable, plus de gens sont morts cette année par un accident d’egoportrait (12 personnes) que par une attaque de requin (8 personnes)!

Et non seulement les sites touristiques à bannir les selfies sticks (perches à egoportrait) se multiplient, mais des défenseurs de la faune crient au saccage naturel que les « autophotographes » occasionnent en se mettant en scène : parlez-en aux autorités du Costa Rica, qui ont vu cette année les plages où pondent les tortues olivâtres se faire envahir de touristes prompts sur le clic de leur téléphone intelligent… et sans considération aucune. Résultat : ces tortues en danger d’extinction, dérangées, ont été nombreuses à repartir sans pondre.