Robots sexuels : de moins en moins tabous?

Une scène du quotidien entre un homme et son robot sexuel

On risque d’entendre parler des robots sexuels de plus en plus souvent dans les prochaines années! Quoi qu’encore marginaux, ils sont de moins en moins tabous et gagnent en popularité

Selon le créateur de ces objets hyperréalistes fabriqués par la compagnie True Companion, les motivations des acheteurs et usagés sont pour le moins surprenantes!

La majorité des adeptes de cette technologie XXX demandent que leur robot mimique les manières et les traits d’une partenaire décédée. Ces veufs sont donc plus à la recherche d’une conjointe que d’un objet sexuel.

Roxxxy la femme robot

Site officiel de True Companion

Environ 80% de la relation entre l’humain et son robot sexuel est dans la communication mondaine. On note aussi que la femme robot possède une bonne écoute, qu’elle peut sentir le toucher, et qu’elle peut jouir! L’aspect sexuel représente entre 10 et 20% de l’interaction entre les deux « partenaires ».

Certains bordels offrent maintenant des robots sexuels à leur clientèle. À Vienne, le robot de l’établissement attire plus de clients que les prostituées régulières. C’est populaire à un point tel qu’ils ont décidé d’investir sur un deuxième robot!

Notons qu’il y a aussi une forte demande pour les doppelgangers (sosies) des célébrités les plus séduisantes.

Dans certains cas, des hommes vivant en couple font même un ménage à trois avec leur conjointe et un robot. Quelque 40% des gens sondés ne voient pas ça comme de l'infidélité. Il faut avoir une certaine ouverture d’esprit pour accepter ça, parce qu’il y a quand même 33% des gens qui admettent qu’ils seraient horrifiés à l’idée d’apprendre qu’un de leurs chums de gars a des relation avec un robot sexuel!

Si la tendance se maintient, les robots n'arrêteront pas de sitôt de s'intégrer à nos vies!

via GIPHY

Catégories