Rolls Royce Phantom Series II: l’aristocrate par excellence

La mouture actuelle de la prestigieuse Rolls Royce Phantom est apparue en 2003, il est donc tout à fait normal que la voiture puisse enfin recevoir une importante refonte, sans pour autant se placer à contre-courant des valeurs légendaires de la célèbre marque britannique, aujourd’hui propriété de l’allemand BMW.

C’est au Salon de Genève que revient l’honneur d’être l’hôte de la 2e génération de la Rolls Royce Phantom et de ses dérivés qui bénéficient d’améliorations très importantes.

Ainsi, les Rolls Royce Phantom, Phantom LWB, Phantom Coupé et Phantom Drophead Coupé reçoivent des nouveaux pare-chocs, dont celui de la section avant qui permet d’intégrer des phares redessinés et adaptatifs qui offrent un éclairage plus soutenu en virage.

L’habitacle est toujours aussi somptueux et demeure celui d’une Rolls Royce qui va accueillir plusieurs nouvelles connectivités interactives, voire même programmables.

Le nouvel écran est plus grand et passe à 8,8 pouces. Associé à des caméras placées à l’avant comme à l’arrière de la voiture, il vient faciliter certaines manœuvres exécutées par le conducteur.

Le système de navigation adhère à la technologie 3D lequel permet, entre autres, au conducteur d’élaborer son propre itinéraire.

Moteur moins énergivore
Pour cette 2e génération de la Rolls Royce Phantom, les ingénieurs de la marque ont surtout mis leurs énergies à concevoir un moteur plus économe.

La puissance du moteur V12 de 6,75 L est toujours de 460 chevaux, sauf que dorénavant il est accouplé à une transmission automatique à huit rapports, au lieu de six, comme c’est le cas actuellement.

Le constructeur parle ainsi d’une économie mixte de carburant de 10%. Les émanations de CO² passent de 388 à 347 g/km.