Saab se place sous la loi contre les faillites

Saab n’a jamais été aussi près de devenir la prochaine marque de voitures à devoir passer à l’histoire.

D’ailleurs cette dernière vient de se placer sous la loi contre les faillites afin de se protéger contre ses nombreux créanciers.

Un plan de restructuration
En parallèle, la direction suédoise de Saab et son tout dernier propriétaire « Swedish Automobile » ont présenté un plan de restructuration dit volontaire.

Une approche qui permettrait au constructeur de gagner encore du temps afin de pouvoir acquérir de nouveaux sous ce qui lui permettrait pour une Xème fois de payer ses fournisseurs et ses employés.

Saab pourrait alors ouvrir à nouveau son immense complexe de Trollhättan où sont assemblés la très grande majorité de ses différents modèles.

Si tout cela devait tourner au vinaigre, Saab va cette fois-ci devoir passer définitivement à l’histoire. Ce qui est loin d’être souhaitable puisque ce sont 3 700 personnes qui perdraient leur emploi, en Suède seulement.

L’anecdote très déplaisante
Pendant toute cette période de turbulences, nombreux sont les dirigeants de la compagnie, aujourd’hui appelée « Swedish Automobile » qui se sont offerts des hausses de salaires vertigineuses.

À titre d’exemple, le président du conseil d’administration Hans Hugenholtz a vu ses émoluments être majorés de seulement 633%.

Où est l’erreur?

Catégories