Salon de Genève 2011

Au cours des derniers jours, nous avons placé trois galeries de photos sur les principaux modèles dévoilés au Salon international de l’automobile de Genève, réalisés par les plus grands préparateurs européens.

Or, plusieurs d’entre vous se sont posé la question, et à juste titre, ça fait quoi un préparateur?

Tuning extrême
La majorité des préparateurs se spécialisent dans la transformation de modèles de série, lesquels deviennent souvent des œuvres d’art au niveau esthétique, en plus de se voir offrir des suspensions et une motorisation qui feraient pâlir d’envie bien des propriétaires de voitures Ferrari ou Lamborghini, de série. Même ces dernières peuvent faire l’objet de modifications extrêmes de la part des derniers.

Bien qu’à prime abord, leur approche semble s’apparenter au phénomène du ‘Tuning’ si cher à nos ados, les préparateurs et accessoiristes européens se paient la traite sur la base de véhicules déjà bien fournis, voire de prestige, lesquels se font greffer des artifices esthétiques et des motorisations hors de l’ordinaire où la valeur du portefeuille du client prend toute son importance. Ces voitures sont, en majorité, produites à l’unité et circulent surtout en Europe, où les limites de vitesse sont moins contraignantes.

Comme par les années passées, le Salon international de l’automobile de Genève permet aux préparateurs de laisser libre cours à leur imagination des plus fertiles, voire débordante, dont les principaux représentants sont :

Abt
AC Schnitzer
Alpina
Brabus
Carlsson
Carrozzeria Touring Superleggera
EDAG
Espera Sbarro
Feniche
Hamann
Hennessey
Irmscher
Kelleners
Mansory
MTM 
MUGEN
Novitec
O.CT Oberscheider
Pogea Racing
Rinspeed
RUF 
TechArt
Wiesmann
Wimmer
Xenatac

• Pour en connaître davantage sur ces célèbres préparateurs, il vous suffit tout simplement de taper leur nom sur « Google » et vous voilà en ligne sur leur site internet. Bonne recherche! Les préparateurs soulignés dans cet article, sont des petits manufacturiers indépendants qui n’appartiennent à aucun groupe industriel.

Depuis quelques années, les prestigieux constructeurs allemands possèdent leur propre division axée sur le développement de motorisations plus pointues, voire exclusives. Chez Audi, les véhicules griffés S et RS représentent la branche sportive du constructeur, tandis que les BMW signées ‘M’ sont du même acabit. Finalement, chez Mercedes-Benz s’est porté acquéreur du préparateur AMG, lequel est devenu le développeur attitré des versions sportives des véhicules de la marque.
 
Le somme demandée pour une telle transformation va généralement avoir pour conséquence de doubler, au minimum, le prix demandé pour le modèle de série.