Saoirse Ronan sera la vedette de The Host

Règle générale, je ne m’exciterais pas trop à l’idée d’une nouvelle adaptation pour le cinéma d’un roman de Stephanie Meyer, l’auteur des 4 tomes de la saga Twillight. Mettons que la romance à l’eau de rose dans l’univers des vampires et des loups-garous, c’est pas vraiment mon truc.

The Host Stephenie Meyer

Mais pour ce qui est de The Host, il y au moins deux raisons de se réjouir. La première, c’est que Saoirse Ronan a accepté d’y tenir le rôle principal. La jeune actrice au prénom imprononçable, nous a été révélée dans le film Atonment de Joe Wright pour lequel elle a été sélectionné aux Oscars dans la catégorie de la meilleure actrice de soutien. Depuis ce temps là, plein de réalisateurs de premier ordre se l’arrachent : Peter Jackson (Lord of the Rings, The Hobbit) lui donne le rôle principal dans le thriller The Lovely Bones, elle enchaîne avec The Way Back de Peter Weir (The Truman Show, Master and Commander), puis elle retrouve Joe Wright pour le rôle-titre de Hanna. Et maintenant, c’est Andrew Niccol qui la mettra en scène dans le drame de science-fiction The Host.


Andrew NiccolEt Andrew Niccol, c’est l’autre bonne nouvelle. Le scénariste/réalisateur a, jusqu’à maintenant, une feuille de route exemplaire. Il est l’auteur du scénario de The Truman Show, un des meilleurs films de 1998 qui annonçait l’ère de la télé-réalité. Niccol a aussi écrit et réalisé Gattaca, un excellent thriller de science-fiction. Il semble être la personne tout indiquée pour donner du souffle à cette histoire qui se déroule dans un futur pas trop éloigné où la terre a été envahie par une race d’extra-terrestres qui prennent possession du cerveau des humains. Saoirse Ronan jouera l’une de ces ‘hôtes’ qui réussira à résister à la possession.

Bon, c’est pas très clair pour l’instant mais ça ne peut pas être si compliqué que ça; après tout, c’est l’auteur de Twilight qui a imaginé l’histoire.

The Host, réalisé par Andrew Niccol avec Saorse Ronan dans le rôle principal sortira en 2012.

Sources : actucine.com, premiere.fr, screenrant.com