Sauver Bambi et la carrosserie de sa voiture

Chaque année, en Amérique du Nord, des centaines d’animaux sont tués sur les routes de campagne et on estime que les coûts associés à ces collisions tourneraient autour d’un milliard de dollars. Si vous avez déjà vécu cette expérience, vous savez qu’il serait préférable de l’éviter. Mais ce n’est pas toujours possible. 

Ça pourrait changer. La firme autrichienne IPTE Schalk, qui se spécialise dans les technologies qui vise la protection des humains et de la nature, vient de rendre public la nouvelle version de son système Deer Deter actuellement en phase expérimentale en Europe et aux États-Unis.  
 
Le principe est assez simple et repose sur l’instinct de survie des animaux sauvages. Vous approchez d’un virage bordé de nombreux arbres. Le rayon de lumière de vos phares déclenche le premier d’une série de modules sensibles à la lumière fixés aux poteaux qui se trouvent le long de la route. Le module reproduit le cri d’un animal blessé et active un effet de lumière stroboscopique. Devant ce déploiement de sons et de lumière, Bambi rebrousse chemin ou paralyse suffisamment longtemps pour que l’automobiliste ait le temps de poursuivre sa route.
 
Aux États-Unis, on a procédé à une mise à l’essai d’une centaine de modules le long de l’autoroute 191 à Monticello dans l’Utah, un coin de pays reconnu pour son nombre élevé de collisions chevreuil-véhicule. Autour de 300 bêtes y sont tuées chaque année sur un tronçon d’une cinquantaine de kilomètres. Pour l’instant, les résultats de cette expérience ne sont pas disponibles. Plus globalement, 10 000 modules ont été testés aux États-Unis et en Europe au cours des 5 dernières années. Le taux de succès serait de 70 % en moyenne et de 100% dans certaines régions.  
 
Une bonne nouvelle pour les automobilistes, mais surtout pour les chevreuils. 
 
Source : wired.com
Photo : donjd2