Slab City: la ville la moins branchée de la planète

par Rédaction 37e AVENUE le 31 octobre 2016
Bienvenue à Slab City

Vous voulez vraiment déconnecter? Dans cette bourgade à l'est de Los Angeles, il n'y a pas d'eau courante, pas d'électricité, pas d'égouts, aucun accès Internet, aucune loi et aucuns frais pour «parquer» son VR! Bonnes vacances à Slab City!

 

Ça ressemble à un campement. Certains diraient un dépotoir. C’est pourtant une ville à quelques kilomètres de la richesse de Palm Springs. Il y a des roulottes, des camionnettes, des caravanes, des graffitis naïfs, des murs de coquillages, une drôle de chapelle de bouteilles vides, quelques buissons maléfiques, le vent sec du désert, une chaleur presque insoutenable. Et quelques panneaux solaires, seule concession à la modernité. Sinon, il n’y a rien.

 

On surnomme cet endroit «le dernier espace de liberté en Amérique».

Slab City

Crédit photo: Marc Cooper / Flickr

Croix à Slab City

Crédit photo: Jen / Flickr

Bienvenue à Slab City, le paradis du véhicule récréatif et des squatters débarqués de partout pour profiter de cette terre qui ne coûte rien. 150 personnes y résident en permanence. En hiver, quand il ne fait que 40 degrés, la population monte à 500 habitants qui forment une communauté fondée sur la débrouillardise et la sociabilité.

 

Le terrain de Slab City appartient en fait à l'État de la Californie. Autrefois, il servait de base militaire. Aujourd’hui, il est à tout le monde... c'est-à-dire à personne.