Les sociétés secrètes au Québec

par Rédaction 37e AVENUE le 19 octobre 2016
Société secrète

Ordre des Templiers, francs-maçons, Rose-Croix, Club Richelieu: ces noms vous disent peut-être quelque chose. On se croirait au Moyen-Âge, on est pourtant en 2016. Petits portraits des sociétés secrètes toujours actives au Québec.
 

4500 francs-maçons au Québec

Société secrète la franc-maçonnerie

Crédit photo: Flickr- Luke H. Gordon

La franc-maçonnerie apparaît à Londres en 1717. Elle propose à l’époque un enseignement ésotérique basé sur les symboles et les rituels. Toujours active, l’organisation compte aujourd’hui 6 millions de membres partout dans le monde, dont 200 000 au Canada et 4 200 au Québec. Très discrets, les francs-maçons ne se cachent pourtant pas. À Montréal, leur temple trône sur la rue Sherbrooke Ouest, devant le Collège de Montréal.

 

Rose-Croix, tolérance et indépendance

Société secrète de l’ordre de la Rose-Croix

Crédit photo: Société secrète de l’ordre de la Rose-Croix

Organisation secrète plus philosophique que politique, l’Ordre de la Rose-Croix tire ses origines dans l’Égypte antique. Mais c’est au début du 17e siècle en Allemagne qu’on trouve les premières mentions de la Rose-Croix. Reconnu d’utilité publique dans plusieurs pays en raison de sa contribution à la culture et à la paix, l’ordre a pour devise «La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance». Il compte 250 000 membres dans le monde et près de 1000 au Québec.

 

Des templiers modernes

Société secrète de l'Ordre du Temple

Crédit photo: Société secrète de l'Ordre du Temple

L’Ordre du Temple existe depuis 1120 à l’époque des Croisades. Il est issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge, dont les membres s’appelaient les Templiers. C’est l’une des plus anciennes sectes religieuses secrètes à être toujours en activité. Au Québec, l’ordre réunit aujourd’hui surtout des passionnés du Moyen-Âge.

 

À ne (surtout!) pas confondre avec la secte de l’Ordre du Temple solaire qui a sévi au Québec dans les années 1990.

 

Disparu: un Ordre à la défense des francophones

Société secrète de l'Ordre de Jacques-Cartier

Crédit photo: Société secrète de l'Ordre de Jacques-Cartier

Connu sous le nom « la Patente », l’Ordre de Jacques-Cartier a été fondé en 1926 en Ontario par 14 fonctionnaires du gouvernement fédéral. Le but de cette société secrète était de faire avancer les intérêts des francophones au Canada à une époque où ce n’était pas facile de parler français. Au plus fort de ses activités secrètes, l’Ordre regroupait environ 40 000 membres. Cependant, il a été dissout en 1965.

 

Dans les années 1930, certains membres ont voulu donner une mission plus sociale à l’Ordre de Jacques-Cartier. Ils ont alors créé le Club Richelieu, qui existe toujours aujourd’hui et a des ramifications partout dans le monde.