Superman renonce à la citoyenneté américaine

Le #900 de la série Action Comics soulève une mini-tempête au sud de la frontière, puisque Superman, qui ne veut plus être contraint par la politique étrangère américaine, renonce à sa citoyenneté “youesse” et se proclame un citoyen du monde.

L’une des histoires racontées dans ce numéro tourne autour des conséquences d’une visite de Superman en Iran, où il se rend pour apporter son appui à ceux qui demandent des réformes démocratiques. Le régime considère sa présence comme un acte de guerre de la part des États-Unis puisque Superman représente “Truth, Justice and the American Way”, mais Superman ne veut pas être traité comme un instrument d’un gouvernement ou un représentant d’un seul pays: son rôle et son message sont universels. C’est pourquoi il prend cette décision.

La droite américaine y voit bien sûr une trahison. (Dans la vraie vie, pas dans les comics.) Et les commentaires que l’on peut lire au bas de l’article original de Wired sont pour le moins éloquents au sujet de l’importance que l’on accorde, dans certains milieux, à ne jamais critiquer les États-Unis sous aucun prétexte…