Syfy présente des combats de robots géants

La chaîne spécialisée Syfy présentera bientôt une nouvelle émission de télé-réalité assez particulière puisqu’elle mettra en scène des combats de robots géants. Simplement intitulée Robot Combat League (ligue de combat de robot), la série portera au petit écran de véritables joutes similaires à celles vues dans le long-métrage de science-fiction Gants d’acier.

Comme dans le film mettant en vedette Hugh Jackman, des combattants humains surnommés «rhombojockey» feront des mouvements de boxe qui seront transmis aux machines, entrainant à l’occasion des étincelles et des jets de liquide hydraulique. Chaque robo-jockey sera jumelé à un «robo-tech» (ou ingénieur en robotique) afin de former des équipes qui participeront à un tournoi, dont le vainqueur empochera un grand prix de 100 000$. Chaque combat durera 3 rounds pouvant faire avancer l’équipe gagnante au classement. Et si l’un des robots est endommagé pendant le match, les équipes auront 20 minutes pour le réparer et le renvoyer sur le ring. Enfin, pour ajouter au divertissement, les robots porteront des noms colorés tels Steampunk et Sgt. Smash (sergent écrase). 
 
Robot Combat League
 
Robot Combat League
 
12 équipes participeront à la première saison qui a déjà été tournée dans le plus grand secret. L’émission sera animée par l’ex-lutteur Chris Jericho et présentera des combattants humains issus de divers domaines, dont lutteuses d’arts martiaux mixtes Amanda Lucas (qui est aussi la fille du créateur de la saga La Guerre des étoiles, George Lucas).
 
Syfy prévoit déjà une seconde saison à la télésérie, et espère pouvoir faire disparaître les énormes barres de fer qui permettent aux monstres métalliques, au haut pesant, de ne pas basculer pendant les matchs. La chaîne diffusera Robot Combat League à compter de février et pourrait bien avoir de la compétition, puisque Discovery Channel développe actuellement Robogeddon, une autre émission de combats de robots de nouvelle génération que produira James Cameron.
 
Source: Entertainment Weekly, photos par Syfy