Technologie hybride aux 24 Heures du Mans

Grande première aux 24 Heures du Mans : Audi l’emporte avec une voiture hybride !

Après les malheurs Toyota (abandon de ses deux prototypes) en première moitié de course, la seconde partie des 24 Heures du Mans a permis à Audi de contrôler la situation, non sans quelques frayeurs peu après le lever du jour.

Car si les deux Audi R18 e-tron quattro sont demeurées aux premiers rangs jusqu’à l’arrivée, Allan McNish, en effectuant une petite sortie de route en matinée, a permis à l’équipage de l’autre Audi hybride de s’isoler en tête et assurer la victoire. Historiquement, c’est une grande première dans le sport automobile puisque c’est la première fois que ce type de mécanique gagne une épreuve de niveau mondial. Pour ses pilotes en revanche, c’est un air de déjà vu, Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer avaient en effet déjà triomphé l’an passé, avec une Audi R18 TDI cette fois.

En catégorie GT, le duel entre Aston Martin et Corvette a tourné durant la nuit à l’avantage de… Ferrari, grâce à la 458 Italia de Giancarlo Fisichella, Gianmaria Bruni et Toni Vilander.

Catégories