Ticket to Ride pour iPad

par François Dominic Laramée le 17 juin 2011

Titre: Ticket to Ride  
Éditeur: Days of Wonder
Plate-forme: iPad
Prix: 6,99$ (expansions achetables à l’intérieur de l’application pour 0,99$ à 3,99$)

Disponible en français, en anglais et en allemand
 
Ceux qui suivent mes aventures à La revanche des nerdZ depuis longtemps savent que je suis un grand amateur de jeux de société, et que Les Aventuriers du Rail d’Alan Moon (c’est le nom français de Ticket to Ride, qui n’a cependant pas été utilisé pour l’application iPad) font partie de mes favoris depuis plusieurs années. J’était donc très content de voir que le jeu, qui est disponible sur le Web et sur XBOX Live depuis des lunes, allait faire son apparition sur ma plate-forme de prédilection pour ce genre de choses: mon iPad adoré.
 
LES RÈGLES
Rapidement: le principe de Ticket to Ride consiste à collectionner des cartes de couleurs pour pouvoir acheter les lignes de chemin de fer appropriées. Sur le plateau ci-dessus, tout au sud, on peut notamment acheter l’exclusivité du tronçon Houston-El Paso en “payant” 6 cartes vertes et en plaçant six de nos wagons sur le tronçon. Il existe aussi des cartes “locomotives” multicolores frimées.
 
Chaque tronçon nous vaut un nombre de points qui dépend de sa longueur. On marque aussi des points supplémentaires en remplissant des missions secrètes (par exemple, en début de partie, on pourrait piger une carte qui nous promettra de marquer X points à la fin de la partie si on réussit à relier Montréal à Miami sans interruption) mais celles-ci peuvent se retourner contre nous: si on rate la mission, on perd les points qu’elle vaut.
 
La partie se termine quand un des joueurs a épuisé sa réserve de wagons.
 
Notez que chacun des plateaux (Amérique du Nord, Europe, Suisse/Marklin, 1910, etc.) offre des variations aux règles de base: tunnels, nombre de joueurs limité, etc.
 
LA VERSION IPAD
La migration vers iPad offre un très bon résultat, qui varie significativement selon le plateau sur lequel on joue, surtout en mode solo: pour une raison que je m’explique mal, les différentes intelligences artificielles sont beaucoup plus agressives et efficaces sur le plateau “Suisse/Marklin” que sur les plateaux “Amérique du Nord” et “Europe”.
 
On peut aussi jouer sur Internet, mais l’interaction avec les autres joueurs est très limitée. Il faut donc décider si l’augmentation du niveau de défi justifie l’investissement en temps, puisqu’une partie multi-joueurs peut facilement durer 2-3 fois plus longtemps qu’une partie contre la machine.
 
Notez que, pour le moment, il n’est pas possible de jouer à plusieurs en partageant l’écran du iPad. On peut cependant s’attendre à ce que cette fonction s’ajoute grâce à une mise à jour prochaine.
 
L’INTERFACE
À l’intérieur de la partie, tout va bien: la manipulation des cartes et des wagons ne demande que quelques secondes d’adaptation. Par contre, l’enrobage de l’application est vraiment exagéré: il y a une gare où acheter des expansions, fouiner dans les règles, etc. Dans 90% des cas (pour ne pas dire 99%) on voudrait pouvoir accéder au jeu sans attendre plusieurs chargements d’écrans d’interface superflus. Mais bon: ce n’est pas un bien grand défaut. Et en plus de 50 parties à date, je n’ai jamais vu l’ombre d’un bogue.
 
Ticket to ride
 
LE VERDICT
 
Ticket to Ride constitue un “gateway game”, un jeu assez simple pour que l’on puisse l’expliquer en quelques minutes à quelqu’un qui ne connaît que la canasta et le Monopoly mais assez riche pour qu’on ait envie d’y jouer régulièrement. Et l’adaptation iPad est parfaite pour les moments où il n’y a personne autour de soi pour jouer sur un vrai plateau. Fortement recommandé.