Top 10 d’applications Android

Maintenant que me voilà greyé d’un Nexus S de Samsung, j’ai l’intention de vous entretenir de plus en plus souvent de bidules Android… Ici, bien sûr, mais à la télévision aussi! Et pour commencer, voici un petit Top 10 des applications sympas que j’ai le plus utilisées au cours de mes deux grosses semaines passées en compagnie de mon nouveau jouet. Mieux encore: elles sont toutes gratuites! C’est pas beau, ça?

Note: il n’est pas vraiment possible de prendre des captures d’écran d’un téléphone Android sans lui faire subir des opérations pas catholiques auxquelles je ne suis pas prêt à me livrer, alors les images incluses dans cet article proviennent de l’Android Market.

1. LISTEN

Cette application des laboratoires Google sert à gérer ses abonnements à des baladodiffusions et autres contenus audio. Il y a un moteur de recherche de contenus auxquels s’abonner; on peut aussi entrer un URL à la main si on le connaît. Les mises à jour se font à des fréquences programmables (chaque heure, chaque jour, etc.) Il y a aussi (théoriquement) moyen d’écouter du contenu en flux continu sur les ondes cellulaires quand on n’a pas accès à un réseau wi-fi, mais je n’y suis pas arrivé jusqu’ici, sans doute parce que mon fournisseur d’accès ne le supporte pas.

Vais-je pour autant abandonner mon valeureux iPod? Probablement pas, pour deux raisons: Listen ne supporte pas la lecture de fichiers musicaux (il faut une app séparée, ce qui est très légèrement agaçant), et j’écoute souvent le même podcast à moitié sur le iPod au gym et à moitié sur mon iMac à la maison en faisant la cuisine; or, iTunes se charge de synchroniser le point de lecture automatiquement sans le moindre problème. Mais certains de mes abonnements vont rester sous Android, c’est sûr.

2. BARCODE SCANNER

Oui, on peut numériser un code QR et se faire envoyer au site web approprié, ou encore numériser un code à barres en magasin et obtenir des commentaires d’acheteurs sur le produit avant de l’acheter. Mais ce qui m’a vraiment sidéré, c’est qu’il est (parfois) possible d’utiliser le code d’un livre pour effectuer une recherche plein texte dans son contenu. Par exemple, je cherchais des documents portant sur la déportation des Cherokees au 19e siècle et j’ai pu, rien qu’en numérisant des codes à barres apparaissant sur l’écran de mon ordinateur, savoir ce que différents auteurs disaient sur le sujet. De quoi sauver beaucoup de temps à la bibliothèque.

L’intégration avec Google Shopper, par contre, ne m’a pas beaucoup impressionné jusqu’ici. Vous n’imaginez pas le nombre de fois où un numéro de code barres a été confondu avec un numéro de téléphone…

Enregistreuse3. VOICE RECORDER

C’est bien connu, les meilleures idées nous viennent toujours à des moments inconfortables: pendant qu’on sarcle le jardin, au gym, etc. Voice Recorder permet d’enregistrer de brèves notes (ou, pourquoi pas, une déclaration d’amour au complet!) dans la mémoire du téléphone, puis de l’expédier par Bluetooth ou par courriel si on le désire. On peut même, en un clic, assigner à sa nouvelle création le rôle de sonnerie de téléphone, mais si vous chantez aussi mal que moi ce n’est pas forcément la meilleure des idées.

Reste à trouver un étui pour rendre mon téléphone étanche sous la douche et je ne perdrai plus jamais une bonne idée!


4. PHOTOFARI

Je suis tombé sous le charme de ce petit jeu de puzzles développé au Québec par Mad Frog Disease. Le fonctionnement en est d’une simplicité désarmante: l’application nous montre une forme géométrique quelconque, et il faut photographier un objet (ou un bout d’objet) de la forme appropriée, dans le bon angle et à la bonne distance, de sorte que l’image de l’objet se superpose aussi exactement que possible au “puzzle” qui nous est offert. La version de base, gratuite, comporte 50 niveaux; on peut aussi acheter des expansions conçues pour nous faire visiter certaines villes à l’intérieur de l’application. Fortement recommandé, surtout si vous aimez avoir l’air un peu excentrique en public.

Photo Fari

5. GOOGLE READER

Un très bon client pour le service de lecture de flux RSS (blogues) de Google. J’utilise déjà d’autres clients compatibles avec Google Reader sur iPad (Reeder) et sur Mac (NetNewsWire); celui-ci viendra avantageusement compléter la donne pour me garder à jour en toutes circonstances.

L’interface est propre, les images s’affichent étonnamment bien, et on peut partager ses lectures sur Facebook, Digg, etc. Ne manque que l’intégration avec Twitter.

6. RING DROID

Une app qui permet de découper un fichier musical (ou un enregistrement maison) pour en faire une sonnerie pour son téléphone. L’écran nous montre une représentation de la forme d’onde du fichier audio source; il suffit de faire glisser des frontières avec les doigts pour délimiter le début et la fin de la section que l’on souhaite utiliser comme sonnerie. On peut ensuite, en un clic, assigner ce fichier à un de nos contacts ou à la sonnerie par défaut du téléphone. Bien plus simple que sous iOS!

Ring Droid

7. TWITTER

J’ai bien du mal à me passer de mon “remplacement de sociabilité” favori, et l’application Twitter pour Android me rend la vie facile. Pas besoin de chercher un client plus complexe que l’application officielle (et gratuite) compte tenu de la taille de l’écran; pour les opérations plus élaborées, j’attends d’avoir le iPad ou l’ordinateur à portée de la main.

8. VIGNETTE

J’utilise la version démo gratuite; la version complète coûte un peu moins de 4$ au taux de change de ce matin. Il s’agit d’un outil de modification de photos qui permet de transformer les couleurs (sépia, noir et blanc, etc.), d’ajouter des bordures et des effets de lumière, de modifier l’équilibre des blancs (”white balance”) en fonction du type d’éclairage ambiant, d’utiliser la double exposition, etc., le tout en direct, au moment de prendre les photos. La version complète permet de prendre des photos de plus haute résolution que la démo.

Vignette

9. TUNE IN RADIO

Une application qui donne accès à quelque 50 000 stations de radio en webdiffusion; elle vérifier votre position géographique approximative (selon votre adresse réseau) pour vous offrir un menu de stations locales, et vous pouvez aussi choisir des alternatives de n’importe où. Le choix de stations québécoises est plus qu’impressionnant: à Montréal, je crois qu’il ne manque que CISM (mais CKUT, la radio étudiante de McGill, est là).

10. GOOGLE GOGGLES

De la magie… C’est de la magie… Cette application de recherche à l’intérieur d’images (qui a fait pas mal de bruit à son lancement) analyse les photos/vidéos que vous prenez et, en temps réel, identifie ce dont il s’agit. Un jeu de société? On vous offre un lien vers sa description en ligne et un endroit où l’acheter. La tour Eiffel? On vous raconte son histoire. Le boîtier d’une télésérie en DVD? Voici un lien vers sa bande sonore en bonus. Un bout de texte? On vous le traduit en français, en espagnol ou en tagalog si ça vous chante!

Pas loin d’être la 8e merveille du monde, ce truc-là. En voyage, si vous avez un bon forfait de données, ça peut faire des miracles.