Top 10 des meilleurs films de vampires

Les vampires sortent leurs crocs à l’écran depuis les tout débuts du cinéma, mais la popularité de la série Twilight dans les dernières années a peut-être fait oublier aux cinéphiles qu’ils peuvent aussi avoir du mordant. Afin de vous réconcilier avec ces créatures de la nuit, voici les 10 meilleurs films de vampires.

10. Fright Night

 

Fright Night

Les vampires tirent souvent profit du fait que personne ne croit en leur existence. Dans Fright Night, le jeune Charles Brewster s’aperçoit que l’homme qui vient d’emménager dans la maison voisine se nourrit de sang, mais évidemment, personne ne prend ses avertissements au sérieux. Il demande donc l’aide d’un comédien jouant un chasseur de vampires à l’écran afin de se défendre contre cette menace bien réelle. Oubliez le remake avec Colin Farrell : c’est le classique de 1985 qu’il faut regarder.

9. Innocent Blood

Innocent Blood

Le plus dérangeant avec les vampires, c’est qu’ils tuent des innocents à chaque repas. Sans aller jusqu’à dire que certaines personnes méritent de mourir au bout de leur sang, la vampiresse que joue Anne Parillaud dans Innocent Blood nous semble quand même plus sympathique, lorsque poussée par une envie de manger italien, elle utilise ses pouvoirs (et son appétit) pour éliminer les membres de la mafia New-Yorkaise. Genre d'improbable croisement entre Le Parrain et Dracula, ce film possède en plus tout l’humour habituel de John Landis.

8. Underworld

Underworld

Si les vampires sont dépeints la plupart du temps comme des êtres d’une grande sensualité, il est difficile de trouver plus sexy que le personnage de Selene (Kate Beckinsale) vêtue de sa combinaison de latex moulante noire. Même si Underworld est plus proche du film d’action que du film d’horreur, ses visuels gothiques et ses batailles spectaculaires opposant vampires et lycans (aussi connus sous le nom de loups garous) valent définitivement le détour, sauf peut-être pour le quatrième chapitre de la franchise.

7. From Dusk Till Dawn

From Dusk Till Dawn

From Dusk Till Dawn débute comme un film de tueurs en série ultraviolent et réaliste. Deux frères en cavale (interprétés par Quentin Tarantino et George Clooney) s’emparent du motorisé d’un pasteur et de ses enfants et forcent leurs otages à les conduire de l’autre côté de la frontière. Au beau milieu de l’histoire, le long-métrage de Robert Rodriguez bascule dans une autre dimension, alors que le groupe débarque dans un bar mexicain mal famé où les employés se révèlent être des vampires centenaires. Surprenant!

6. The Lost Boys

The Lost Boys

Bien avant qu’il ne protège la population des terroristes dans 24, Kiefer Sutherland et sa bande de vampires aux coupes des cheveux des années ’80 faisaient régner la terreur sur la petite ville californienne de Santa Clara. Plutôt que de choisir des héros aguerris à la Van Helsing pour affronter cette menace, le charme de The Lost Boys est de mettre en vedette des adolescents (Corey Haim et Corey Feldman) qui tenteront de sauver la communauté avec leurs BMX et leurs pistolets de plastique remplis d’eau bénite. 

5. Blade

Blade

Mordue mortellement, la mère de Blade est décédée en lui donnant naissance. Bien que ce chasseur de vampires afro-américain possède certains pouvoirs surnaturels, comme la capacité de se régénérer, il a tout de même conservé toute son humanité, et sa soif de vengeance. Blade n’a pas seulement donné naissance à deux suites. Grâce à son succès au box-office, ce premier long-métrage produit par les studios Marvel a ouvert la voie aux innombrables adaptations de bandes dessinées que l’on peut voir au cinéma depuis.

4. Daybreakers

Daybreakers

Daybreakers inverse la situation habituelle, en présentant une société futuriste dominée par les vampires. En 2019 (c’est bientôt!), un virus provenant d’une chauve-souris transforme 95% des habitants de la planète en buveurs de sang. La plupart des humains qui n’ont pas été contaminés sont maintenus en captivité, et « cultivés » pour leur précieux liquide rouge, mais ce n’est pas suffisant pour nourrir une population de plus en plus assoiffée. En plus d’un scénario très original, le film met en vedette les excellents Sam Neill, Willem Dafoe et Ethan Hawke.

3. The Hunger

The Hunger

L’immortalité est trop souvent synonyme de solitude. C’est pourquoi Miriam (Catherine Deneuve) a transformé son amant en vampire il y a quelques siècles. Malheureusement, ce dernier est frappé d’une maladie dégénérative, et il se met à vieillir de façon accélérée. La vampiresse devra donc user de ses charmes pour trouver un nouveau compagnon avec qui traverser l’éternité, mais il n’est pas facile de remplacer David Bowie! The Hunger séduit encore aujourd’hui par un ton adulte et beaucoup de sensualité.

2. Night Watch

Night Watch

Oubliez les crucifix, les gousses d’ail, et l’absence de reflet dans le miroir. En puisant dans les vieux contes russes, Night Watch (Nochnoy dozor) jette un regard vraiment différent sur la mythologie du vampire, avec son univers basé sur la magie du sang, et le récit d’une trêve fragile entre les forces de la lumière et celles de l’obscurité. Si on n’associe pas spontanément cinéma soviétique et effets spéciaux à couper le souffle, c’est pourtant le cas de ce film magistral, qui a fait connaître le réalisateur Timbur Bekmambetov en Occident.

1. 30 Days of Night

30 Days of Night

Traditionnellement, les vampires redoutent la lumière du jour. La ville de Barrow en Alaska constitue donc le terrain de jeu parfait pour ces créatures nocturnes, puisqu’une fois par année, le soleil disparaît complètement pour laisser place à une nuit qui dure un mois complet. C’est la prémisse de 30 Days of Night, inspiré de la bande dessinée du même nom. Dans ce long-métrage, les vampires perdent toute forme de romantisme et assument leur nature de prédateurs sanguinaires, rappelant du même coup qu’ils peuvent encore être terrifiants.

Catégories