Top 10 des pires combats au cinéma

AVERTISSEMENT : Ce palmarès comporte des scènes de violence, des chorégraphies ridicules, des techniques de combat farfelues ainsi que des montages mal foutus qui risquent de vous consterner ou vous faire éclater de rire. Nous préférons vous en avertir.

 

10. Batman : Le film (1966)

 
 
Nom d'un cornichon à la confiture, cette bagarre entre Batman et un requin donne un résultat plutôt... désastreux. Personnellement, j'adore ce film qui a vu le jour suivant le succès de la première saison de la série télévisée en 1966, mais bon sang de bon sang, ici on nage en plein délire! (Visionnez à partir de 2 minutes 15 secondes)
 

9. Samurai Cop

 
Si vous n'avez pas déjà été assommé par la trame sonore, observez bien le travail de montage quelques secondes suivant la deuxième minute. Cette coupure est aussi lamentable que cette séquence ou tous les (mauvais) coups sont permis. Les effets sonores, à l'image de l'intensité dramatique des acteurs, sont plutôt rigolos. 
 

8. Adhisaya Piravi

 
 
Poursuivons avec un autre héros lui aussi vêtu d'une camisole, d'un jeans et d'espadrilles. Substituant la longue crinière par une superbe moustache, ce justicier nous arrive tout droit d'une production bollywoodienne. En résulte une scène de combat où les cascadeurs ne se touchent jamais, en plus d'une avalanche d'effets sonores ridicules!
 

7. Chandramukhi

 
 
Restons en Inde si vous le voulez bien, avec une production qui est demeurée à l'affiche pendant plus de deux ans! Ici, on se bidonne devant tant d'exagération, ce look en denim douteux, le mélange de disco et de musique pompeuse et la surenchère d'arrêts sur image et de rotations à 360 degrés. Trop, c'est comme pas assez, mais impossible de ne pas sourire face à cette séquence démesurée.
 

6. Black Belt Jones

 
 
Après avoir combattu aux côtés de Bruce Lee dans Enter the Dragon, Jim Kelly devenait la tête d'affiche du film Black Belt Jones. Et pour la trépidante conclusion de cette série B des années 70, le spécialiste des arts martiaux affronte des bandits dans un lave-auto débordant de mousse. De toute beauté!
 

5. The Crippled Masters 

 
Cette succulente série B raconte l'histoire de deux hommes, des spécialistes du kung-fu estropiés par leur vilain maître. Alors que l'un d’eux n'a plus de bras et que l'autre ne peut plus faire usage de ses jambes, ils unissent leur force pour se venger. La scène finale est... particulière. Deux pouces en l'air pour la grande subtilité du bruiteur.
 

4. Supermen contre les Amazones

 
 
Cette coproduction Italie/Hong Kong/Mexique, autre petit bijou de série B des années 70, possède son lot d'anachronismes et de gags douteux. Et en ce qui concerne ses combats, il ne donne pas sa place. Constatez par vous-même!
 

3. Ninja: Silent Assassin

 
 
Source d'inspiration de nos amis de chez Roadkill Superstar qui lui ont rendu un vibrant hommage avec les Ninja Eliminator, ce Ninja : Silent Assassin (aussi connu sous le titre Black Ninja) regorge de moments désastreux. En fait, tout est atroce dans ce combat ultime : les dialogues, la musique, les effets, sans oublier les costumes. Du bonbon.
 

2. Undefeatable

 
 
Vous pensiez que nous venions d'atteindre les bas-fonds de la médiocrité? Hélas, il n'en est rien. Cette séquence tirée de l'abominable Undefeatable vous réserve quelques surprises. On rit aux larmes devant les ralentis, les cris et on se bidonne davantage lorsque la fille avec son bras dans le plâtre vient s'en mêler!
 

1. Rock 'n' Roll Nightmare

 
Ce film mettant en vedette Thor (le culturiste/chanteur du groupe heavy métal du même nom) est une des pires atrocités cinématographiques que j'ai eu le « plaisir » de voir. Je préfère ne rien ajouter et laissez les images de ce combat épique parler d'elles-mêmes. Ouch!

Catégories