Top 10 des pires films de super-héros

Avec la sortie du fort attendu The Avengers, dont on dit déjà beaucoup de bien, on réalise que trop souvent, les films de super-héros ne font pas l'unanimité auprès des initiés. Il y a certes quelques exceptions (la série des Batman par Christopher Nolan), mais il y davantage de déceptions (le Hulk de Ang Lee, Spider-Man 3 ou Superman Returns).

Puis, il y a ces productions qui achèvent le spectateur tellement elles sont mauvaises. Si on préfère généralement les oublier, il arrive que nous ayons envie de les revoir pour rigoler un bon coup... ou parce qu'on aime bien souffrir! Nous avons donc déniché dix de ces merveilleux spécimens juste pour vous. (Le classement du top 10 est structuré de A à Zzzzzzz).
 

10 - Batman & Robin

 
Comme certains reprochaient à Tim Burton d'avoir une vision trop sombre, on a voulu rendre la série un peu plus «colorée». Joel Shumacher prenait alors les rennes en proposant d'abord Batman Forever. Si personne ne pouvait prédire que de rendre moins lugubre l'univers de Batman signifiait ajouter des mamelons à l'armure du justicier masqué, nul n'était à l'abris du flop que Shumacher allait pondre ensuite. Avec des dialogues aussi ridicules que la performance de Schwarzennegger en Mr. Freeze, Batman & Robin entre dans la catégorie «assez pénible, merci»! 
 

9 - Capitaine America (1990)

 
Contrairement à la toute première adaptation de 1944, cette transposition cinématographique se voulait une approche plus fidèle à la BD. Le résultat s'avère malgré tout assez désastreux. D'ailleurs, ce film de série B ne connu qu'une sortie en vidéo à l'époque, ce qui est rarement positif. Soit dit en passant, le téléfilm diffusé en 1979  semble également quelque chose! 
 
 

8 - Catwoman

 
Ayant fait ses classes à titre de spécialiste en effets visuels, Pitof est celui qui assurait la réalisation de l'épouvantable Catwoman. Grave erreur. Il était peut-être audacieux d'offrir le rôle titre à la sexy Halle Berry, mais on a eu tort de changer une bonne partie de l'historique du personnage, qui n'avait finalement plus grand chose à voir avec Batman. Enfin, la pire erreur est d'avoir oublié d'écrire un scénario. Un bon, du moins. 
 

7 - Daredevil

 
Alors que plusieurs personnages issus de Marvel connaissaient un certain succès au cinéma, les studios hollywoodiens ce sont mis à vouloir adapter à peu près tout ce qui se retrouvait dans un comic book. Il fallait donc piger dans les «restes». Daredevil a gagné le tirage au sort. Et dans ce film qui semble déjà démodé, Ben Affleck en aveugle est aussi convaincant qu'un vendeur d'aspirateur. 
 

6 - Elektra

 
Personnage créé dans les années 80 par Frank Miller, Elektra - que l'on pouvait découvrir sous les traits de Jennifer Garner dans le film cité juste au-dessus - a eu aussi droit à un long-métrage qui lui était entièrement consacré. Quand on constate le résultat, on se dit que ce n'était pas nécessaire.
 

5 – The Fantastics Four (1994)

 
Avant les versions filmiques du 21e siècle, les Fantastic Four faisaient l'objet d'un long-métrage qui devait paraître en 1994. Il n'aura finalement jamais été vu du grand public. En vérité, tout cela était un prétexte par le studio Constantin afin de sécuriser les droits d'adaptation. Ce léger détail avait d'ailleurs été caché aux acteurs, qui avaient acceptés de tourner pour un salaire bien modeste. Ce n'était pas très chic de la part du studio, mais à en juger par la bande-annonce, c'est peut-être mieux ainsi...
 

4 - The Punisher  (1989)

 
Nous aurions pu faire mention des titres parus en 2004 et 2008, mais l'adaptation de 1989 vaut bien sa place dans ce palmarès. Mettant en vedette Dolph Lundgren (Masters of the Universe, Rocky IV), The Punisher s'inspirait peut-être un peu trop librement du personnage de la bande-dessinée. Tellement en fait, que le Frank Castle de ce titre n'avait même pas la tête de mort associée au personnage sur son costume. 
 

3 - Spider-Man Strikes Back (1979)

 
 
Entre 1977 et 1979, une télésérie intitulée The Amazing Spider-Man était diffusée aux États-Unis. Constituée de 13 épisodes, la série comprenait un pilote de 90 minutes qui plus tard fut projeté en salles à l'étranger. Spider-Man Strikes Back se veut le second téléfilm, également présenté en salles outremer, qui combinait les deux parties de l'épisode Dead Dust tirée de cette même série. Les fans du personnage avaient critiqué la série puisqu'on dénotait l'absence de vilains issus de la BD. Stan Lee aurait également affirmé qu'il détestait cette émission. Ouch! 
 

2 - Supergirl

 
 
Avec la popularité engendrée par les Superman, quelqu'un, quelque part a cru bon dédier un film à la cousine de Kal-El. Je dois admettre qu'à l'époque, alors gamin, j'ai eu le coup de foudre pour la jolie Helen Slater dans le rôle de Supergirl, mais autrement, le long-métrage a bien mal vieilli et son récit est terriblement mielleux. Et quand on sait que le seul lien qui unit ce film à la série des Supeman est l'acteur qui incarnait le photographe Jimmy Olsen, on comprend un tas de choses. 
 

1 - Superman IV : The Quest For Peace

 
 
La performance du regretté Christopher Reeve dans le double rôle de Clark Kent/Superman demeure selon moi un tour de force d'acteur. J'irais même jusqu'à dire que Reeve représente encore à ce jour la meilleure incarnation d'un super-héros au grand écran. En revanche, la piètre performance du quatrième chapitre de la franchise relève aussi du tour de force. J'irais même jusqu'à dire que Nuclear Man représente la pire incarnation d'un vilain au cinéma. Sensibiliser les gens au risque du nucléaire, je veux bien, mais il y a de meilleurs moyens!