Tout ce qu'il faut savoir sur l'exorcisme

par Rédaction 37e AVENUE le 20 octobre 2016
Le film L'exorciste

Peut-on vraiment exorciser quelqu'un qui serait possédé par le démon? Pour croire à l’exorcisme, il faut d’abord croire aux démons... Mais d’où viennent les démons? Et qui sont les exorcistes?

La plupart des religions prétendent que les êtres humains peuvent être possédés par des esprits démoniaques. Dans la Bible, par exemple, on trouve six moments où Jésus chasse le démon. Pour remédier à la menace, les religions, toujours prêtes à aider leur prochain, offrent alors des services d’exorcisme.

 

L'idée que des esprits malfaisants peuvent prendre possession du corps est une notion typiquement judéo-chrétienne. Mais l’idée du Mal et du Bien qui se côtoient se trouve dans de nombreuses autres religions, croyances et superstitions comme le spiritisme.

 

Inspiré de croyances amérindiennes, le spiritisme a prospéré en Amérique au 19e siècle. Il est encore pratiqué aujourd’hui dans certains pays comme le Brésil où il y aurait 6 millions de spirites et plus de 20 millions de sympathisants. Selon le spiritisme, la mort n’est qu’une illusion. Les esprits des morts peuvent communiquer à travers les corps qu’ils habitent. Des centaines de livres auraient ainsi été écrits par des esprits.

 

L’industrie du cinéma s’est emparée d’histoires soi-disant vraies pour des films comme Le dernier exorcisme ou L'exorcisme d'Emily Rose. Pour L’Exorciste, le classique de 1974, il semble que l’inspiration vienne d’un article de 1949 qui raconte qu’un garçon de 14 ans possédé par le démon avait été exorcisé. La vérité, c’est que le scénariste a énormément romancé la réalité, ajoutant de nombreux détails plus horribles les uns que les autres.

                                                                                                    

L’exorcisme n’est pas qu’histoire du passé ou invention de scénaristes en mal d’imagination. En 2010, le père Gabriele Amorth, exorciste en chef du Vatican depuis 1986 et mort en septembre dernier, parle dans ses confessions de possessions et de rites sataniques. Durant sa carrière, il a réalisé pas moins de 160 000 exorcismes et a même fondé l'Association internationale des exorcistes, qui compte aujourd’hui 250 exorcistes dans 30 pays.

Le besoin est peut-être bel et bien réel...