Toyota Tundra 2012

Les dimensions "compactes" de ce Tundra améliorent l'agrément de conduite

Je dois avouer que la camionnette Tundra de Toyota ne m’a jamais enthousiasmé. Ce n’est pas que le véhicule ne soit pas de qualité ou que ses moteurs manquent de puissance. Non, c’est juste que, je n’apprécie pas le fait que ses concepteurs aient voulu faire plus gros que les autres uniquement pour devancer la concurrence. De plus, le châssis pourrait être plus rigide. Toutefois, impossible de nier la qualité d’assemblage et de fabrication tandis que sa fiabilité est à la hauteur de la réputation de la marque.

Bref, admettons que mon enthousiasme a toujours été tiède d’autant plus que l’agrément de conduite me laissait sur mon appétit. Mais l’essai d’une version toute simple m’a fait changer d’idée, du moins partiellement. Ce Tundra était Rouge radieux, d’après la palette de couleurs de Toyota. Comme dirait l’un des Boys, « dans mon livre à moi, cette couleur est d’un rouge arrestation » tant le véhicule est voyant!

Mais il y a plus que la couleur vive. Dès que mon pied a appuyé sur l’accélérateur, j’ai su que j’allais apprécier ma semaine d’essai. Mais avant de parler de conduite, voyons de quoi il en retourne sur le plan de la mécanique et de l’équipement.

Costaud mais simple

Par le passé, la plupart des Tundra que Toyota offrait aux journalistes étaient des modèles de grand luxe à cabine double. Le confort était au rendez-vous, mais ce volumineux véhicule offrait un agrément de conduite mitigé. Le modèle essayé pour cette chronique était une version à cabine simple et caisse courte dont le prix n’excédait pas le seuil des 30 000 $ avant taxes, préparation, livraison et options. La camionnette est aussi moins volumineuse et cela a des répercussions positives sur la conduite. Quant à la mécanique, l’incontournable moteur V8 de 5,7 litres qui ronronne sous le capot est associé à une transmission automatique à six rapports, laquelle est reliée à un rouage intégral géré par des boutons poussoirs montés sur le tableau de bord.

Pour accentuer le caractère sportif de ce modèle, on l’a doté du groupe Apparence qui comprend des roues chromées de 18 pouces, une radio satellite XM, des baquets recouverts de tissu, des parechocs et des rétroviseurs chromés ainsi que plusieurs autres accessoires de même acabit afin de rehausser la présentation et le niveau de confort.

Cabine simple + gros V8 = performance

Je suis persuadé que les personnes qui s’intéresseront à cette camionnette vont surtout apprécier les sensations de conduite et les accélérations. Comme tout véhicule de cette catégorie, le Tundra peut transporter des objets de grandes dimensions ou tracter une remorque de près de 4 000 kg (8 800 livres).Toutefois, ce qui m’a impressionné est la réaction du moteur dès qu’on pose le pied sur l’accélérateur. Lors de ma première prise de contact, j’ai eu toute une surprise en appuyant légèrement sur le champignon. Le Tundra a littéralement fait un bon en avant! J’ai poursuivi ma route en douceur. De plus, ses dimensions plus raisonnables et un poids moindre ont également influencé son comportement routier qui s’est légèrement amélioré. Ce n’est pas une voiture sport, mais l’interaction entre le pilote et la route est meilleure que sur les autres Tundra que j’ai conduits auparavant.

Ce modèle n’est pas nécessairement conçu pour les gros travaux ou pour les familles qui partent en vacances. Ce Tundra 4X4 à cabine simple cible surtout la personne qui aime conduire, qui a parfois besoin d’une camionnette et qui n’est pas intéressée par les versions à cabine allongée. Un temps d’accélération de moins de sept secondes pour effectuer le 0-100 km/h est plus important à ses yeux que la capacité de remorquage. Par ailleurs, la consommation de carburant demeure assez corsée comme en témoigne ma moyenne de 16,5 l/100 km, et ce, en adoptant une conduite assez écolo.

Ce modèle au caractère plus sportif fait quelque peu bande à part dans la gamme Tundra, mais il devrait intéresser les gens qui ne sont pas friands des mastodontes de la route et qui apprécient toujours une conduite plus inspirée.
 
 

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Toyota Tundra 4x4 5.7L cab. régulière 2012

Fourchette de prix

26210 à 51515$

Prix du modèle à l'essai

29925$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

n.d.

Concurrents

Chevrolet Silverado, Ford F-150, GMC Sierra, Nissan Titan, RAM 1500

Points forts

Dimensions plus raisonnables
Agrément de conduite
Accélérations sportives
Finition sérieuse
Moteur V8 solide

Points faibles

Toujours encombrant
Tableau de bord un peu vieillot
Consommation relativement élevée

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

70.0 %

Confort

80.0 %

Performance

90.0 %

Apréciation générale

80.0 %