Tumultes pour l'adaptation de World War Z

Sur le tournage de World War Z

Les déboires entourant le tournage de l'adaptation cinématographique du roman de Max Brooks, World War Z, semblent malheureusement sans fin.

Récapitulons. Dès le début du projet, le désir de transposer le roman de Brooks sur grand écran connaissait déjà son lot de difficultés. La préproduction, qui s'est étalée sur près de trois ans, est passée à deux doigts d'être complètement arrêtée dû au manque de financement pour mener à terme l'ambitieux projet. Par chance, certains producteurs ont finalement décidé d'investir dans le film afin de le rescaper du naufrage. 
 
Par la suite, on a appris que la sortie de WWZ allait être reportée en 2013. De nos jours, ce genre de nouvelles est pratiquement monnaie courante lorsqu'il s'agit de productions hollywoodiennes. Cependant, cette annonce a pris une dimension inquiétante lorsque  nous avons appris que le report de la sortie était causé par l'ajout de sept semaines additionnelles de tournage!
 
Cette récente annonce laissait présager le pire dans la tête des amateurs d'histoires de zombies quant à la qualité du résultat final actuel de la production.
 
Or, un nouvel élément peu banal vient s'ajouter à la liste. On rapportait dernièrement que Paramount a décidé de faire appel au scénariste Damon Lindelof pour venir sauver les meubles. Ce dernier, coauteur de la série Lost, a plus récemment signé le récit de Prometheus. Lindelof aura la délicate tâche de réécrire une partie du scénario dont le premier jet revient à Mathew Michael Carnahan (State of Play).
 
World War Z est réalisé par Marc Forster (Quantum of Solace, Machine Gun Preacher) et met en vedette Brad Pitt, qui agit aussi en tant que producteur. À l'instar du livre, le film relate les témoignages de survivants recueillis par un employé des Nations unies, suite à une guerre ayant opposé les humains à une horde de morts-vivants. 
 
Si tout va bien (croisons-nous les doigts), nous devrions être en mesure de voir WWZ au cinéma dès le 21 juin 2013.
 
Source : Screen Rant et The Hollywood Reporter