Twitter au secours de la NASA?

Ce qui était probablement une idée lancée au passage pendant une réunion au Jet Propulsion Laboratory de la NASA s’est transformée en coup de marketing inespéré pour l’Agence Spatiale Américaine. Le robot Curiosity (@MarsCuriosity) qui envoie des tweets à partir de Mars!

Évidemment, dans les faits, ce n’est pas le robot qui envoie les messages. Il s’agit probablement d’un geek dans les bureaux de la NASA au Kennedy Space Center mais le résultat est le même. @MarsCuriosity envoie des messages Twitter à la première personne et répond directement aux questions des amateurs d’astronomie. Près d’un million d’entre eux sont abonnés au fil de Curiosity jusqu’à maintenant.
 
Le projet de recherche, qui va s’étendre sur 2 ans, à beau avoir coûté 2,5 milliard de dollars, ce que les amateurs semblent apprécier particulièrement, c’est le lien affectif tissé avec le robot lui-même par le biais de Twitter. Du bonbon pour les dirigeants de la NASA qui ont vu les budgets du programme spatial américain n’être réduits à presque rien au cours des années 2000. Mettons qu’un pays qui finance plusieurs efforts de guerre à l’étranger et qui se trouve au bord de la faillite à moins d’argent à mettre dans l’exploration spatiale. 
 
Notez, pour la petite histoire, que le président Obama a demandé aux scientifiques de la NASA (avec le sourire) de l’aviser immédiatement si on entrait en contact avec des martiens, ne serait-ce que des microbes. Il n’y a aucune chance que ça arrive. Le robot Curiosity n’est pas outillé pour détecter la présence de vie ou de fossile de micro-organismes, mais bien de déterminer si les conditions environnementales sont propices à la vie sur Mars.   
 
Source : digitaltrends.com, foxnews.com