Ultimatum du CRTC à Rogers sur l’étranglement des données de jeu en ligne

Au printemps dernier, on apprenait que Rogers Communications, en tentant d’empêcher le téléchargement illégal de contenu soumis au droit d’auteur sur son réseau, avait accidentellement étranglé le transfert légitime de contenu relié à des jeux en ligne, notamment World of Warcraft.

La raison? La technologie de transfert de données utilisée par ces jeux s’apparente un peu trop à BitTorrent. Rogers a réglé le problème pour WoW en juillet, mais selon ses propres explications il serait possible que d’autres jeux soient aussi “mal classés” et que leurs données soient étranglées si d’autres applications P2P roulent en même temps. Le CRTC exige donc un plan de correction global d’ici mardi prochain, le 27 septembre. Voici la lettre du CRTC.

On pourrait se questionner longuement sur la pertinence d’étrangler le trafic de données sur les réseaux. Il serait cependant difficile de justifier cette pratique si elle ne fonctionne même pas correctement. Il semble que, dans ce dossier, le CRTC ait conclu que le fardeau de la preuve repose sur les fournisseurs. C’est à suivre…