Un Britannique sur six baiserait avec un robot

par François Dominic Laramée le 19 mai 2014

C’est du moins l’une des conclusions d’un sondage mené auprès de quelque 2 000 personnes par un professeur de l’Université du Middlesex. (Oui, ça existe vraiment le Middlesex et ça s’appelle comme ça même quand on ne parle pas d’activités nocturnes.)

Lorsqu'on a demandé aux participants s’ils envisageraient d’avoir une relation sexuelle avec un robot (plus probablement avec Data qu’avec un Roomba, j’imagine), 17% ont répondu par l'affirmative tandis que 29% ont dit que la chose ne les intéressait pas personnellement, mais qu’ils n’auraient pas d’objection à ce que d’autres le fassent si ça leur fait plaisir. Seuls 14% ont répondu que la chose devrait être interdite; les autres se sont contentés d'affirmer que l'idée leur semblait étrange.

Le futur envisagé il y a quelques années par David Levy, un pionnier de l’intelligence artificielle qui a publié le très divertissant bouquin Love and Sex with Robots, pourrait-il donc se réaliser bientôt? Après tout, un robot ne serait qu’un jouet de boudoir un petit peu plus élaboré que ceux qui se retrouvent déjà dans la plupart des chambres à coucher…

Oh, et le sondage interrogeait aussi les participants sur une foule d’autres sujets reliés à la technologie, mais puisqu’une question parlait de bagatelle, personne ne s’est vraiment préoccupé du reste. :-)

Source: Daily Beast