Un conseil d’ami: allez laver votre cellulaire.

Genre: tout de suite. Là, là. Parce que, selon une étude menée à l’Université de l’Arizona, votre iPhone ou Android chéri recèle dix fois plus de bactéries et autres pathogènes dégoûtants que la cuvette d’une toilette publique.

Une situation encore pire que celle de votre clavier d’ordinateur qui, lui, n’est que cinq fois plus crotté que la toilette moyenne. Parmi les autres objets susceptibles de vous transmettre la mort d’un milliard de façons, l’étude identifie aussi les télécommandes (pas surprenant), les boutons d’ascenseurs (pas surprenant non plus) et les fours à micro-ondes (HEIN!??) Dans ce dernier cas, on présume que les bibittes se multiplient surtout sur la poignée et non pas à l’intérieur-plein-de-radiations, parce que sinon la fin du monde approche...
 
Quand on pense au gnochon dont je vous ai parlé il n’y a pas si longtemps et qui s’était autocontaminé à l’Ebola en volant un téléphone dans un hôpital, on se dit qu’il serait bien temps d’inventer un téléphone que l’on peut faire bouillir pour le stériliser en cas de besoin, non? :-)
 
Source: Medical Daily