Un métal liquide dont on peut manipuler la forme

par François Dominic Laramée le 23 septembre 2014

Grâce à la science, le Terminator se rapproche encore un peu de la réalité. En effet, des chercheurs de l’Université North Carolina State ont développé une technique qui permet de contrôler la forme d’un métal liquide.

La méthode consiste à déposer une très fine couche d’un oxyde à la surface d’un alliage contenant du gallium, ce qui permet de modifier la tension de surface de cet alliage. Pourquoi faire? Parce qu’en règle générale, les métaux liquides ont tendance à adopter des formes sphériques, ou du moins rondes; en changeant la tension de surface, on peut les inciter à « relaxer » un peu et leur donner des configurations différentes rien qu’en appliquant un courant électrique à très bas voltage: moins de 1 volt, en fait.

Voici une vidéo qui démontre l’état du projet:

À moyen terme, cette technique pourrait permettre d’ajuster la forme de certaines composantes de circuits électroniques au besoin, le gallium étant un semi-conducteur assez performant, sans avoir besoin d’intégrer le seul métal naturellement liquide à la température de la pièce (le mercure, qui est très toxique) au mélange.

Oui, on est encore loin du Terminator, mais moins loin qu’hier. Je ne sais pas s’il faut s’en réjouir.

Source: Gizmodo