Une chute spectaculaire pour Zynga...

Il se passe des choses inquiétantes chez Zynga, l’éditeur de jeux sociaux et mobiles connu pour FarmVille, The Ville et (depuis une acquisition qui n’a pas tellement bien tourné) Draw Something.

Peu après l’inscription de l’entreprise en bourse, ses dirigeants et autres initiés ont vendu leurs actions en masse. Puis, la semaine dernière, un rapport trimestriel désastreux a provoqué une dégringolade de 40% du prix de l’action qui, émise à 10$ et transigée autour de 16$ en mars dernier, ne vaut plus que 2,78$ au moment d’écrire ces lignes. Les investisseurs ne sont pas contents. Tellement pas contents qu’une enquête sur la liquidation des actions des dirigeants en avril dernier tente de déterminer s’il ne s’agirait pas d’un délit d’initiés passible d’emprisonnement, ou au moins susceptible de justifier un recours collectif de la part des actionnaires ordinaires
 
Ça brasse aussi à l’interne, puisque le chef des opérations de Zynga a été relevé de ses fonctions reliées au développement de jeux la semaine dernière.  Semble-t-il que les revenus générés par les jeux Facebook de l’entreprise ne sont pas à la hauteur des prévisions; ce sont les responsables de la division mobile qui prendront la relève. Sans parler des accusations de plagiat de la part de développeurs indépendants qui considèrent que certains jeux de Zynga ressemblent un peu trop aux leurs
 
Ça sent mauvais, tout ça. Très mauvais.
 
Image: Graham Stanley, Flickr